Marine Marchande
La CFT va faire construire un pousseur fonctionnant à l'hydrogène

Actualité

La CFT va faire construire un pousseur fonctionnant à l'hydrogène

Marine Marchande

Un ferry en Norvège et un pousseur fluvial en France. Le projet Flagships, soutenu à hauteur de 5 millions d'euros par le programme Horizon 2020 de l'Union européenne, va permettre la construction de deux bateaux très différents mais dont la propulsion sera assurée par des piles à hydrogène. Le ferry norvégien sera réalisé pour Norled, l'un des grands opérateurs de ferries côtiers du royaume scandinave. Cette compagnie s'est déjà illustrée par la récente annonce de la construction du premier ferry au monde fonctionnant à l'hydrogène liquide. LMG Marin France, qui va dessiner ce dernier, est également partie prenante du projet Flagships.

Le ferry norvégien et le pousseur de la Compagnie Fluviale de Transport, filiale du groupe Sogestran opérant notamment sur la Seine et le Rhône, sont livrables en 2021 et devront s'alimenter en hydrogène produit par des sources renouvelables. On ne connait pas encore leurs caractéristiques techniques ni où ils seront construits. 

Le consortium à l'origine de de projet compte neuf partenaires européens : Norled, CFT, ABB, LMG Marine, le danois Ballard Europe qui va fournir les piles à combustible, le français PersEE spécialisée dans la gestion de l'énergie, le finlandais VTT qui apporte son expertise dans l'hydrogène et le cluster norvégien NCE Maritime CleanTech. Westcon devrait prochainement rejoindre le projet.

 

Propulsion - motorisation