Pêche
ABONNÉS

Actualité

La CFTO inaugure ses nouveaux locaux

Pêche

La Compagnie Française du Thon Océanique (CFTO) a inauguré, la semaine dernière, son nouveau siège social. Exit la rue Legendre et les bâtiments loués à l'ancien armement CMB. Les 40 salariés du siège social - sur les 450 que compte cette entreprise dirigée par Auke Van de Kerk -, sont désormais installés dans des locaux flambant neufs, situés 11 rue des Sardiniers (ex-locaux de la Cobrecaf).

Des locaux de 1969

En revenant dans les bâtiments totalement relookés de l'ancienne Cobrecaf, l'entreprise fait un peu un retour aux sources. Par le jeu des regroupements et acquisitions, le groupe hollandais propriétaire de CFTO, Parlevliet & Van der Plas (P & P) a racheté en juillet 2016, la CFTO. Née en 2011, cette Compagnie Française du Thon Océanique était issue du regroupement de la Cobrecaf, de la Cobreco et de la société de vente du thon Sovetco. Hier, lors de l'inauguration du nouveau siège de l'entreprise, Yves Cariou, ancien fondateur avec André Dhellemmes de la Cobrecaf, dont il a également été directeur général, ne cachait pas son émotion « Nous avions fait construire ce bâtiment en 1969 et je l'ai quitté en 1993 », expliquait-il.

« Un bon signe pour la Bretagne »

Pour Diek Parlevliet, P-DG du groupe P & P qui compte 6.000 salariés dans le monde entier, « Avec la CFTO, nous sommes entrés par la grande porte dans la pêche au thon tropical », expliquait-il. Il soulignait que son entreprise avait toujours veillé à développer une pêche soucieuse de la ressource. De son côté, Pierre Karleskind, vice-président du conseil régional, notait que « L'inauguration de ce siège social est une reconnaissance de la valeur des marins pêcheurs bretons et l'investissement que fait votre groupe est une marque de confiance dans l'avenir ». Marquée par « trois mauvaises années », selon le directeur général de la CFTO Auke Van de Kerk, la pêche au thon tropical « navigue maintenant dans des eaux plus calmes ». Avec « sept navires dans l'Océan indien et sept dans l'Océan atlantique, la CFTO pêche environ 70.000 tonnes de thon par an ; essentiellement de l'albacore. 90 % de la pêche est vendue à des conserveurs des pays du monde entier ; le reste étant pour le marché du steak », résumait le directeur commercial Serge Fueyo. Il semblerait également que le groupe hollandais réfléchisse à un renouvellement de sa flotte.

Un article de la rédaction du Télégramme

 

Pêche