Vie Portuaire
La CGT dénonce une nouvelle affaire de travailleurs polonais à Saint-Nazaire

Actualité

La CGT dénonce une nouvelle affaire de travailleurs polonais à Saint-Nazaire

Vie Portuaire

La CGT a dénoncé cette semaine un nouveau conflit au sein de la sous-traitance des Chantiers de l’Atlantique. L’affaire concerne cette fois une quarantaine d’ouvriers polonais qui n’auraient, selon le syndicat, pas été payés et ne bénéficieraient pas de rétributions pour les heures supplémentaires effectuées. Ces hommes auraient par ailleurs vécu dans un bâtiment insalubre. Le syndicat a dénoncé cette situation, affirmant que les ouvriers n’étaient rémunérés que 5 euros de l’heure, soit bien moins que le SMIC français. Leur employeur, SAFE, est un sous-traitant de Dos France SAS, lui-même sous-traitant d’Alstom marine. Le président de Dos France a réfuté les accusations de la CGT et parlé d’acharnement syndical. Une partie des Polonais a été rapatriés le week-end dernier, contraints et forcés accuse la CGT.

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)