Marine Marchande
La CGT reconduit la grève sur le port de Marseille

Actualité

La CGT reconduit la grève sur le port de Marseille

Marine Marchande

Après avoir annoncé une reprise du travail, le syndicat CGT du Port Autonome de Marseille a reconduit la grève ce lundi. Le port est paralysé depuis maintenant 14 jours. La majorité de l’activité du PAM, soit les bassins de Marseille (passagers et marchandises), les terminaux pétroliers de Fos et Lavera ainsi que les terminaux marchandises de Fos-sur-Mer (conteneurs, minéralier, céréales) est stoppée. Seul l’accès au terminal à conteneurs de Fos, dégagé par les forces de l’ordre vendredi soir est accessible. Depuis ce matin, des dizaines de camions viennent y chercher les marchandises bloquées depuis le 27 septembre. Les ouvriers dockers de Marseille et de Fos, salariés des entreprises privées de manutention employés au déchargement de la marchandise hors hydrocarbures, travaillent pour les activités ne nécessitant pas d’outillages du PAM. Plusieurs entreprises ont toutefois mis leurs personnels au chômage technique. Pendant ce temps, un gigantesque embouteillage s’est formé au large. Pas moins de 52 navires, dont 30 pétroliers, attendent sur rade et 34 sont bloqués à quai. Trois escales de paquebots ont par ailleurs été annulées aujourd’hui. La plus grande inquiétude pèse maintenant sur l’approvisionnement de l’oléoduc qui prend sa source à Fos. L’infrastructure, qui ravitaille la région lyonnaise, la Suisse et l’Allemagne pourrait rapidement cesser de fonctionner, faute d’approvisionnement.
Les agents du port protestent contre « des menaces du privatisation » du PAM. Ceux des terminaux pétrochimiques réclament une prime en raison de la dangerosité de leur métier.

Corsica Linea (ex-SNCM)