Vie Portuaire
La CGT torpille la cérémonie d'inauguration de la ligne Montoir - Gijon

Actualité

La CGT torpille la cérémonie d'inauguration de la ligne Montoir - Gijon

Vie Portuaire

Hier matin, un gros nuage noir surplombait la zone industrielle entre Montoir et Saint-Nazaire. Aux abords du terminal roulier, environ 300 manifestants étaient réunis à l'appel de la CGT pour protester contre la réforme des ports. Le syndicat se plaint, notamment, du manque d'avancées sur la question de la pénibilité du travail portuaire. Le secrétaire d'Etat aux Transports devant venir inaugurer la nouvelle autoroute de la mer entre Montoir et Gijon, la CGT avait décidé de montrer sa détermination. Sous les drapeaux, les pneus et palettes ont donc brulé, l'accès au terminal étant bloqué. Malgré la mobilisation d'importants moyens par la préfecture, soit 250 gendarmes et policiers, la cérémonie a été annulée en raison, d'après le ministère, de « risques de troubles à l'ordre public ». Par conséquent, Dominique Bussereau a renoncé à son déplacement et son homologue espagnol n'a pas traversé les Pyrénées. Tous deux ont finalement inauguré la ligne quelques heures plus tard, non pas en France, mais dans le port espagnol de Gijon. Philippe Louis-Dreyfus a regretté l'annulation de la cérémonie à Montoir. « C'est dommage car les raisons n'ont rien à voir avec nous. Cela pénalise l'image du port et c'est contre-productif », estime le président de Louis-Dreyfus Armateurs, maison-mère de GLD Atlantique, société exploitant la ligne Montoir-Gijon.

Port de Nantes Saint-Nazaire