Construction Navale
La Chine lance la construction de son premier paquebot avec l’aide italienne

Actualité

La Chine lance la construction de son premier paquebot avec l’aide italienne

Construction Navale
Croisières et Voyages

La construction du premier grand paquebot produit en Chine a officiellement débuté, ont annoncé les media chinois. Un navire réalisé avec l’assistance du groupe italien Fincantieri sur la base d’une plateforme dérivée de celle adoptée par les unités des classes Carnival Vista et Costa Venezia, produites en Italie pour la compagnie américaine Carnival Cruise Line (CCL) et l’italienne Costa Crociere. Le premier paquebot chinois, qui mesurera plus de 300 mètres, aura une jauge dépassant les 130.000 GT et comptera au moins 2000 cabines, est réalisé par le chantier Shanghai Waigaoqiao, filiale du conglomérat chinois de construction navale China State Shipbuilding Corporation (CSSC).

 

Le Costa Venezia, livré en mars dernier par le chantier Fincantieri de Monfalcone (©  MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le Costa Venezia, livré en mars dernier par le chantier Fincantieri de Monfalcone (©  MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

 

Il fait partie d’une commande de deux paquebots avec quatre autres en option, la livraison de la tête de série étant toujours annoncée pour 2023. Ces bateaux seront exploités par CSSC Carnival Cruise Shipping Limited. Cette société sino-américaine est chargée de développer la première compagnie de croisière chinoise et doit uniquement opérer sur le marché national. Basée à Hong Kong, elle a été créée en 2015. Elle est détenue à 60% par CSSC et China Investment Corporation, le reste du capital appartenant au groupe américain Carnival Corporation, leader mondial de l’industrie de la croisière dont CCL et Costa font partie des filiales. Carnival est aussi un client historique des chantiers italiens, 68 des 95 navires de croisière livrés depuis 1990 par Fincantieri ayant été livrés à l'armateur américain. 

Grâce à ce partenariat avec Carnival et Fincantieri, la Chine, qui vient déjà de produire ses premiers petits navires d’expédition avec l’aide des chantiers norvégiens Ulstein, entend maintenant se faire une place sur le marché des grands paquebots, domaine sur lequel les Européens ont jusqu’ici été en situation de quasi-monopole. « C’est une décision stratégique pour China State Shipbuilding d’entrer dans le secteur des croisières en collaboration avec Carnival et Fincantieri. Grâce à des partenariats avec des entreprises de premier plan sur la scène internationale, nous allons construire une chaîne industrielle complète depuis la conception jusqu’à la construction de navires de croisière, y compris la supply chain », a déclaré Lei Fanpei, président de CSSC, cité par l’agence de presse chinoise Xinhua.   

 

Fincantieri | Actualité du constructeur naval italien Carnival Cruise | Toute l'actualité des bateaux de croisière