Défense
La Chine met à l’eau son second porte-hélicoptères d’assaut

Actualité

La Chine met à l’eau son second porte-hélicoptères d’assaut

Défense

Le second porte-hélicoptères d’assaut chinois du type 075 est sorti le 25 avril de sa forme de construction au chantier Hudong-Zhonghua (groupe CSSC) de Shanghai. Une mise à l’eau qui intervient seulement sept mois après celle de son aîné, en achèvement à flot dans le même port et qui a été pour mémoire victime d’un incendie au début du mois.

Premiers bâtiments de ce type commandés par la marine chinoise, les 075 sont d’imposants navires d'environ 250 mètres de long pour 30 mètres de large. Leur déplacement devrait être d’au moins 35.000 tonnes en charge. D’un gabarit proche des LHD du type Wasp de l’US Navy, ils pourront mettre en œuvre une trentaine d’hélicoptères lourds et des engins de débarquement (dont la version chinoise du LCAC américain), avec une importante capacité de transport de troupes, de véhicules et de matériel. La marine chinoise ne dispose cependant pas à ce stade d’avions à décollage court et appontage vertical, ou encore de convertibles comme le MV-22 Osprey pour les équiper.

Une autre unité du type 075 devraient être mise à l’eau en 2021.

Ces porte-hélicoptères d’assaut vont venir renforcer les capacités de projection amphibie et aéromobile de la Chine, qui a sensiblement musclé ses moyens dans ce domaine ces dernières années. Elle aligne notamment six grands transports de chalands de débarquement du type Yuzhao (071), navires de 210 mètres de long pour plus de 17.500 tpc mis en service entre 2008 et 2019. Un autre au moins a été mis à l'eau en 2018. 

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

 

Marine chinoise | Toute l'actualité des forces navales de la Chine