Disp POPIN non abonne!
Défense

Actualité

La Chine officialise la construction d’un second porte-avions

Défense

Connue depuis un bon moment, la construction d’un second porte-avions chinois a été - enfin - très officiellement confirmée le 31 décembre par Pékin. Réalisé à Dalian, où avait été achevé le Liaoning (ex-Varyag russe racheté en 2000, remorqué en Chine en 2002 et livré à la marine chinoise en 2012), le nouveau porte-avions, premier bâtiment de ce type à voir le jour dans le pays, serait un peu plus compact puisqu’un déplacement de 50.000 tonnes est annoncé (contre 60.000 pour le Liaoning).  Il sera à propulsion classique et doté comme le premier porte-avions chinois d’un tremplin et d’une piste oblique avec brins d’arrêt.

Pour mémoire, en janvier 2014, le patron du parti communiste de la province de Liaoning avait été le premier officiel chinois à révéler qu'un second porte-avions chinois était en cours de réalisation à Dalian et que son assemblage prendrait six ans. Une construction qu’avait également confirmée, en mars 2015, un officier de marine enseignant à l’Université de la Défense nationale chinoise. 

Les autorités chinoises ont déjà indiqué qu’à terme, elles souhaitaient doter leur flotte de quatre porte-avions. En décembre 2013, les militaires taïwanais avaient affirmé qu'en réalité, deux bâtiments étaient déjà en chantier, l’un à Dalian et l’autre près de Shanghai. Alors que ces deux unités devraient être mises en service d’ici 2020, Pékin pourrait opter pour une propulsion nucléaire avec le quatrième porte-avions. Prévu pour être opérationnel au cours de la prochaine décennie, ce bâtiment pourrait être développé sur la base des plans de l’Ulyanovsk russe (300 mètres, 85.000 tonnes), mis sur cale en 1988 et abandonné en 1991 après la chute de l’URSS. 

Marine chinoise