Vie Portuaire
La Chine, premier partenaire de Bordeaux pour les marchandises diverses

Actualité

La Chine, premier partenaire de Bordeaux pour les marchandises diverses

Vie Portuaire

Alors que, traditionnellement, cette place était jusqu'alors occupée par des départements français d'outre-mer, la Chine est devenue le premier partenaire commercial du port de Bordeaux en 2008. Au cours des trois premiers trimestres de l'année, les échanges avec la Chine ont, en effet, dépassé les 75.000 tonnes de marchandises conteneurisées, soit 25.000 tonnes de plus qu'au cours de la même période de 2007. Ce résultat illustre la mondialisation du commerce et les importations de ce pays-continent qui, progressant de près de 65 %, ont totalisé 70.000 tonnes, les exportations demeurant stables d'une année sur l'autre, aux alentour de 10.000 tonnes.
Viennent ensuite, dans ce classement, la Guadeloupe (42.500 t) et la Martinique (35.000 t) qui précèdent de peu les Etats-Unis (26.300 t) et La Réunion (21.300 t). Dans les dix premiers figurent également, dans l'ordre, le Brésil, la Côte d'Ivoire, la Guyane, la Turquie et le Maroc. Comme le souligne le port de Bordeaux, ces résultats reflètent, bien sûr, les relations traditionnelles du site mais ménagent aussi certaines surprises en faisant une place à des pays jusqu'alors moins bien représentés dans les échanges économiques de la région. Et si l'on poursuit l'examen du classement, l'élargissement des dessertes offertes par la voie maritime au départ de Bordeaux se confirme à nouveau avec le Liban, l'Afrique du Sud, le Canada, le Cameroun et la Corée. Pour le port de Bordeaux, il fait y voir le résultat de la stratégie offensive menée depuis plusieurs années par les responsables de l'autorité portuaire et de la place bordelaise, en étroit partenariat avec les armements, notamment MSC et CMA CGM, respectivement 2ème et 3ème plus grands armateurs mondiaux, qui assurent des liaisons hebdomadaires entre l'estuaire de la Gironde et les différentes parties du monde.

Port de Bordeaux