Défense
La Colombie se dote de nouveaux moyens nautiques contre les trafiquants

Actualité

La Colombie se dote de nouveaux moyens nautiques contre les trafiquants

Défense

Dans sa lutte contre les trafiquants de cocaïne, l'Etat colombien se dote de nouveaux moyens nautiques. A l'occasion de l'escale de la Jeanne d'Arc à Carthagène, des officiers-élèves embarqués sur le navire école français ont pu visiter le chantier Cotecmar, où sont réalisées les nouvelles unités de la marine colombienne. Deux types de bateaux fluviaux, spécialement conçus pour la lutte contre le narcotrafic, y sont construits. Les plus importants sont les patrouilleurs de la classe Nodriza. Longs de 39.3 mètres pour une largeur de 9.50 mètres et un tirant d'eau limité à 1.08 mètres, ces navires aux formes furtives affichent un déplacement de 260 tonnes en charge. Ils sont dotés de différents équipements de détection, peuvent embarquer un groupe d'intervention de 30 hommes et disposent d'une plateforme pour un hélicoptère (type Bell 412 ou Ecureuil). Avec leurs deux moteurs diesels MTU et leurs hydrojets Shottel, ils peuvent atteindre la vitesse de 9 noeuds. Ils ont un blindage assez important et embarquent 3 mitrailleuses de 12.7mm, quatre mitrailleuses de 7.62mm et un lance-grenades de 40mm.

Vedette de 12.7 mètres (© : MARINE NATIONALE)
Vedette de 12.7 mètres (© : MARINE NATIONALE)

En mission, ces bâtiments servent de base mobile pour la reconnaissance, le commandement et le soutien aux flottilles fluviales. Ils opèrent en compagnie de plusieurs vedettes, elles aussi construites par Cotecmar. Maniables et très rapides (29 noeuds), ces unités de 12.7 mètres et 14 tonnes sont dotées de mitrailleuses de 12.7 mm. La combinaison de ces moyens est, aux dires des Colombiens, très efficace pour intervenir sur les fleuves. Le concept intéresserait d'ailleurs les Américains pour un éventuel déploiement dans certaines zones, comme l'Irak.
_____________________________________________

- Voir le blog de la Jeanne d'Arc