Disp POPIN non abonne!
Construction Navale

Actualité

La Commission européenne autorise le rachat d'Alstom Marine par Aker Yards



Dernière minute: Le projet de rapprochement prend du retard
Construction Navale

En application du règlement européen en matière de concentration, Bruxelles a donné son feu vert, hier, au rachat de la branche marine d’Alstom par le groupe norvégien Aker Yards. La Commission a estimé que « le projet n'entraverait pas de façon significative une concurrence effective dans l'Espace économique européen ou dans une partie substantielle de celui-ci ». Bien que renforçant la concentration sur un marché au nombre restreint de fournisseurs, l’opération ne soulève donc pas de problèmes de concurrence. Dans certaines activités, comme la construction de ferries, le passage des Chantiers de l’Atlantique sous pavillon norvégien « entraîne des chevauchements mineurs entre les activités des parties (…) Toutefois, dans ces secteurs, les parties doivent faire face à un nombre élevé de concurrents puissants », estime Bruxelles. L’accord des instances européennes n’est pas une surprise, dans la mesure où il s’inscrit parfaitement dans le plan « Leadership 2015 », politique initiée par l’Union pour améliorer la compétitivité de ses chantiers navals. La Commission préconise les rapprochements et fusions des industriels pour leur permettre de résister à la concurrence asiatique.

Bouclé d'ici la fin du mois d'avril

Annoncé le 4 janvier dernier, le projet d'alliance porte sur le rachat de 75% du capital d’Alstom Marine par Aker Yards. Le groupe de Karl Erik Kjelstad doit reprendre les Chantiers de l’Atlantique, à Saint-Nazaire, ainsi qu’Alstom Leroux Naval (ALN) à Lorient pour 50 millions d’euros. En 2010, Aker Yards pourra récupérer les 25% encore détenus par le groupe Alstom, pour une somme allant jusqu’à 125 millions d’euros. Patrick Kron, de son côté, s’est engagé à verser 350 millions d’euros dans la nouvelle société, afin d’assurer un fond de roulement, actuellement négatif. Préalable indispensable, l’autorisation de Bruxelles doit être suivie de l’entrée en vigueur de l’accord. Celle-ci interviendra après la clôture des comptes d’Alstom Marine, le 30 mars, et non le 31, comme nous l'indiquions par erreur hier. Un Comité d’entreprise est prévu ce même jour. Aker Yards espère, ce matin, que le dossier sera bouclé d'ici la fin du mois d'avril, soit un mois plus tard que prévu initialement. Le nouvel ensemble emploiera 16.000 salariés dans 15 chantiers. Son chiffre d'affaires dépassera 2 milliards d'euros, faisant du groupe le quatrième acteur mondial du secteur et le second pour la construction de paquebots.

Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)