Croisières et Voyages
La Compagnie du Ponant devrait être reprise par un fonds d'investissement

Actualité

La Compagnie du Ponant devrait être reprise par un fonds d'investissement

Croisières et Voyages

Le fonds d'investissement Bridgepoint a signé avec CMA CGM et sa maison-mère, Merit, un protocole d'accord portant sur l'acquisition de la Compagnie du Ponant. Les parties se sont données jusqu'à la fin du mois d'août pour finaliser l'opération. « Cet accord offrira à la Compagnie du Ponant les moyens de ses ambitions pour poursuivre sa croissance et franchir une nouvelle étape dans son développement à l'international », expliquent Bridgepoint et CMA CGM.

Fondée en 1988 à Nantes par Jean-Emmanuel Sauvée et Philippe Videau, la Compagnie des Iles du Ponant a été rachetée en 2005 par le groupe CMA CGM. Devenue Compagnie du Ponant, elle a connu un bel essor ces dernières années avec l'entrée en flotte de nouveaux navires, Le Boréal et L'Austral, deux unités de 132 cabines livrées en 2010 et 2011. Un troisième, Le Soléal, est en cours de construction aux chantiers Fincantieri, en Italie, en vue d'une livraison à l'été 2013. Conçus pour naviguer dans les glaces, ces nouveaux bateaux permettent à la compagnie de se positionner comme un leader dans le domaine des croisières polaires en Antarctique et en Arctique. Dans le même temps, Le Diamant et Le Levant seront cédés à la fin de l'été et à l'automne pour être ré-exploités par Quark Expeditions et Paul Gauguin Cruises. Seul le trois-mâts Le Ponant, premier navire et emblème de la compagnie, est pour le moment conservé en plus des nouvelles unités. Pour la suite, la Compagnie du Ponant travaille sur de nouveaux projets que l'arrivée d'un nouvel investisseur doit permettre de concrétiser.

Ayant réalisé un chiffre d'affaires de 80 millions d'euros en 2011, la Compagnie du Ponant a transporté l'an dernier 20.000 passagers. Elle emploie 580 personnes, dont 500 navigants, tous ses navires battant pavillon français, avec Mata Utu (Wallis et Futuna) pour port d'attache. L'hiver dernier, la société, intégrée depuis 2005 au sein de CMA CGM, avait été transférée à Merit (la holding de la famille Saadé, basée au Liban etactionnaire majoritaire de CMA CGM) dans le cadre des cessions d'actifs du groupe maritime.

Si la transaction aboutit, il restera à voir comment se déroulera le passage d'un armateur à un fonds d'investissement. Bridgepoint se présente comme l'un des principaux investisseurs européens sur le marché du non côté. Couvrant des transactions dont la valeur est comprise entre 30 millions et 1 milliard d'euros, cette société internationale est présente dans de nombreux secteurs, de la santé aux chaînes de restaurant, en passant par l'industrie, l'immobilier, le marketing sportif et même la presse. « La stratégie de Bridgepoint est d'accompagner dans leur développement, les sociétés dans lesquelles il investit, en associant les dirigeants à la création de valeur. Bridgepoint s'appuie sur un réseau européen présent en France, en Italie, en Grande-Bretagne, en Allemagne, en Espagne, en Pologne, en Suède et en Turquie. Depuis 1991, Bridgepoint a réalisé en France plus de quarante opérations. Les participations de Bridgepoint en France sont : Groupe Moniteur (presse professionnelle, 2006) et Permaswage (équipementier pour l'aérospatiale et la défense, 2007). Les plus récentes sont Histoire d'Or/Marc Orian (leader de la bijouterie sélective, 2010), Médipôle (opérateur privé de santé, 2011), Foncia (Leader européen des services immobiliers résidentiels, 2011) et Infront Sports et Média AG (agence de marketing sportif, 2011), réalisées à travers son quatrième fonds BE IV de 4,8 milliards d'euros », détaille la présentation du fonds d'investissement.

Compagnie du Ponant