Energies Marines
La Compagnie du Vent inaugure son premier parc éolien en Vendée

Actualité

La Compagnie du Vent inaugure son premier parc éolien en Vendée

Energies Marines

Dans le cadre de la semaine du développement durable, en lien avec l'Agenda 21 (*), la Compagnie du Vent a inauguré, hier, sa première ferme éolienne installée en Vendée, à Brem-sur-Mer. Elle vient compléter un premier parc mis en service à Bouin il y a trois ans. Lancé en 2000, le projet de Brem, d'un coût de 5 millions d'euros, a vu l'installation de cinq éoliennes d'une puissance totale de 4,25 mégawatts. Leur production annuelle de 9,6 millions de kilowattheures permet d'alimenter en électricité 4 250 personnes et d'éviter l'émission de près de 4 000 tonnes de gaz carbonique chaque année. Débutée en 2005, la construction du parc s'est achevée cet hiver, la totalité des éoliennes tournant dès le mois de mars.
En parallèle de Brem-sur-Mer, la Compagnie du Vent est actuellement engagée sur un autre projet vendéen. Neuf aérogénérateurs sont en cours d'installation sur le site de l'Espinassière, sur les communes de Froidfond et de La Garnache. Acheminées depuis l'Espagne, les premières éoliennes sont arrivées, par bateau, le 27 avril au terminal de Montoir (Loire-Atlantique). Très intéressé par les énergies alternatives, le port autonome de Nantes Saint-Nazaire mise sur la création d'une véritable filière sur les bords de Loire. L'installation de deux éoliennes « super géantes » est à l'étude sur le site du Carnet, là où l'Etat et EDF souhaitaient implanter une centrale nucléaire il y a quelques années. Ce projet pourrait précéder l'installation de fermes marines, au large de Saint-Nazaire.

Pionnière de l'énergie éolienne

Dans l'attente de voir des hélices tournoyer au dessus du fleuve, le port a stocké les éoliennes vendéennes sur le terminal de Montoir. Leur transit, par voie routière, a débuté le 15 mai. Ces engins, d'une puissance unitaire de 2 mégawatts, sont les plus puissantes éoliennes installées par la Compagnie du vent. Les travaux, d'un coût de 21 millions d'euros, doivent s'achever en juillet à l'Espinassière, pour un début de production le mois suivant. D'une capacité de 32 millions de kilowattheures, le parc pourra assurer la consommation électrique de 16.000 personnes et éviter l'émission de plus de 20 000 tonnes de gaz à effet de serre.
Pionnière de l'énergie éolienne dans l'hexagone, la Compagnie du Vent a installé, en 1993, le premier parc français, situé à Port-la-Nouvelle, dans l'Aude. Forte de 50 salariés, l'entreprise a prévu de tripler sa puissance installée dans les deux ans, grâce à la cration de plusieurs parcs d'une puissance totale de 90 mégawatts. De plus, cinq projets de la Compagnie du Vent ont été sélectionnés par le gouvernement dans le cadre d'un appel d'offres sur l'éolien. Ces sites, dont les permis de construire doivent encore être délivrés, devraient générer 120 mégawatts supplémentaires d'ici 2008. Avec les fermes déjà en service, la production des éoliennes installées par la Compagnie du Vent atteindra 250 MW, soit le quart de la puissance éolienne aujourd'hui en fonctionnement en France.
______________________________________

(*) L'Agenda 21 constitue l'ensemble des chantiers prioritaires dans le cadre du développement durable. Trois grands axes se dégagent: La lutte contre l'effet de serre, les diverses solidarités et la diversification économique.

" Voir le site de la Compagnie du Vent

Energie éolienne