Défense
La compétition est engagée pour les futurs sous-marins indiens

Actualité

La compétition est engagée pour les futurs sous-marins indiens

Défense

L'Inde a décidé de consacrer 8.5 milliards d'euros à l'acquisition de 6 nouveaux sous-marins. DCNS, qui a été retenu pour la dernière commande de sous-marins indiens (6 Scorpène commandés en 2005) semble bien placé pour décrocher le « Batch II », comme on appelle ce projet chez les industriels. Mais le groupe français n'est pas le seul en lice. Il doit, notamment, faire face à la concurrence des Russes, qui proposent l'Amur, version export du nouveau Lada. L'Allemand TKMS devrait aussi faire une proposition pour vendre son type 214 mais la préférence du Pakistan pour ce sous-marin pourrait plomber la candidature allemande, bien que le choix d'Islamabad ne se soit pas encore traduit par une commande. Enfin, Navantia devrait jouer sa partition avec le S80, un produit qui ne sera pas opérationnel avant 2013 (date prévue pour la livraison du premier bâtiment de ce type à la marine espagnole).
Pour ses futurs sous-marins, New Delhi souhaite plusieurs évolutions par rapport aux unités précédentes. D'abord, l'Inde veut une propulsion en circuit fermé afin d'augmenter l'autonomie en plongée des bâtiments. Ensuite, les sous-marins devraient pouvoir mettre en oeuvre des capacités de frappe contre la terre.

Marine indienne