Défense
La Confiance : A bord du premier patrouilleur léger guyanais
ABONNÉS

Reportages

La Confiance : A bord du premier patrouilleur léger guyanais

Défense

Nous vous emmenons aujourd’hui à bord de La Confiance, premier des deux nouveaux patrouilleurs légers guyanais (PLG) de la Marine nationale, sur lequel nous avons pu embarquer avant son grand départ de Brest. Conçu par Bureau Mauric et réalisé par Socarenam, le bâtiment met cette semaine le cap sur la Guyane, où il remplacera La Capricieuse, patrouilleur du type P400 datant de 1987. Il sera rejoint à Dégrad-des-Cannes au printemps par son sistership, La Résolue, qui succèdera à La Gracieuse.

 

La Confiance (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La Confiance (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le début d’une nouvelle phase de renouvellement 

Si la Marine nationale s’est enrichie récemment de frégates de nouvelle génération et de ses premiers bâtiments multi-missions, c’est, en dehors de l’expérience de L’Adroit, la première fois depuis près de 20 ans que la Force d’action navale intègre un patrouilleur flambant neuf, qui plus est réalisé selon ses spécifications. Un vrai évènement au sein de la flotte qui marque le début du processus de renouvellement de ce type de bâtiments. « Ce bateau, c’est la modernisation de la marine qui continue et, après les FDA, les FREMM et les B2M, nous débutons ce processus pour les patrouilleurs », souligne le capitaine de corvette Stanislas Marande, commandant de La Confiance.

 

Le commandant Marande (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Le commandant Marande (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La technologie bouleverse l’organisation

De fait, c’est un équipage de 24 marins manifestement motivé et conquis qui a pris en main ce nouvel outil ces derniers mois. Il faut dire que par rapport aux anciens patrouilleurs, comme les P400, La Confiance représente un saut capacitaire significatif et offre un niveau de confort bien supérieur. La technologie comme les standards d’habitabilité ont largement évolué et, aujourd’hui, les marins s’en rendent bien compte. « C’est le jour et la nuit », confie l’un d’eux. Le pacha du PLG retient pour sa part que cette modernité engendre aussi de profonds changements sur le plan organisationnel : « Il y a beaucoup d’électronique et de nombreux systèmes automatisés conduisant à avoir un équipage plus réduit que ce que nous connaissions jusqu’ici. Il faut donc abandonner nos vieux modèles, s’adapter et changer nos habitudes comme notre organisation afin de tirer le meilleur parti de toutes les nouvelles technologies que nous avons à bord. Nous devons apprendre à les maitriser et à réagir en cas de problème, c’est le vrai défi des PLG ».

Personne en machine et un contrôle pouvant s’effectuer directement depuis la passerelle, des systèmes de management de la plateforme et de sécurité automatisés, une artillerie principale sans servant, des dispositifs de mise à l’eau des embarcations de nouvelle génération… A l’instar des frégates il y a quelques années, les marins font désormais leur révolution sur les patrouilleurs.

 

La passerelle de La Confiance (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

La passerelle de La Confiance (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Une première avec Socarenam

Et ils découvrent également de nouvelles collaborations avec des chantiers qu’ils ne connaissaient pas, comme ce fut le cas avec Piriou pour les B2M et cette fois pour Socarenam, qui produit là ses premiers OPV pour la Marine nationale. Le constructeur a réalisé les coques des PLG sur son site de Saint-Malo avant de les achever dans son fief de Boulogne-sur-Mer. Les marins, habitués aux constructions militaires, apprécient certaines solutions venant du civil, de la pêche ou de l’offshore par exemple, qui leur simplifient la vie et leur permettent de disposer d’un outil vraiment très performant et agréable à vivre. « Cette collaboration avec Socarenam est une réussite. Les relations se sont vraiment très bien passées et nous avons réalisé un beau travail d’équipe avec l’industriel et la DGA », se félicite le commandant Marande.

 

La Confiance a été mise à l'eau en décembre 2015 (© DGA)

La Confiance a été mise à l'eau en décembre 2015 (© DGA)

Taillé pour la Guyane

Longue de 60.8 mètres pour une largeur de 9.55 mètres et un déplacement d’environ 700 tonnes en charge, La Confiance dispose d’une coque en acier et de superstructures en aluminium. Elle adopte un design dérivé de celui des patrouilleurs hauturiers conçus et réalisés par Socarenam et Bureau Mauric pour la marine belge (Castor et Pollux, 2014/2014) et la Douane française (Jean-François Deniau, 2015). Mais les PLG sont, comme leur nom l’indique, spécialement conçus pour opérer dans les eaux guyanaises. Leur tirant d’eau est, par exemple, limité à 3.2 mètres, c’est-à-dire équivalent à celui des P400, pourtant plus petits (54.8 mètres) et moins lourds (480 tonnes en charge). Cela leur permettra d’évoluer dans des eaux côtières peu profondes et de remonter les grands fleuves. « Le tirant d’eau réduit est une caractéristique importante mais ce n’est pas la seule. En fait, les PLG tiennent compte du retour d’expérience des P400, c’est vraiment du sur-mesure pour la Guyane. Nous avons par exemple une climatisation adaptée à la région, des prises d’eau avec des filtres spécifiques pour supporter ce que charrient les rivières. Nous avons aussi deux propulseurs d’étrave ce qui nous procure une manœuvrabilité importante et nous permet d’évoluer sans problème dans la rivière donnant accès au port de Cayenne, où il y a beaucoup de courant ».

 

Les moteurs principaux ABC (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Les moteurs principaux ABC (© MER ET MARINE - VINCENT GROIZELEAU)

Une propulsion originale pour la marine

Capables d’atteindre 21 nœuds et de franchir 3500 milles à 12 nœuds, les PLG sont dotés d’une architecture propulsive originale pour un bâtiment de la marine française. Leurs deux moteurs diesels principaux sont des ABC 12 DZC d’une puissance unitaire de 2900 kW, couplés chacun à un réducteu

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Socarenam | Toute l'actualité du chantier naval