Science et Environnement

Actualité

La construction du futur brise-glace scientifique australien débute

Science et Environnement

La commande a été notifiée par le gouvernement australien le 28 avril dernier. Le futur brise-glace scientifique de l'Australian Arctic Division a été mis en chantier dans les installations de Damen à Galati en Roumanie, l’ingénierie et le management de projet étant gérés par le site de Flessingue, aux Pays-Bas. Le projet est porté par DMS Maritime, filiale du groupe Serco, qui s’est associée au constructeur néerlandais, avec un design conçu par le bureau d’architecture danois Knud E. Hansen.

Le navire, qui remplacera l’Aurora Australis, brise-glace de 95 mètres du groupe P&O Maritime Services mis en service en 1990, effectuera des missions scientifiques et servira au ravitaillement ainsi qu’aux relèves de personnel des trois bases australiennes permanentes en Antarctique et de la station de recherche de l’île Macquarie. Long de 156 mètres pour une largeur de 25.6 mètres et un déplacement en charge de 23.400 tonnes, cet Antarctic Supply Research Vessel (ASRV) pourra évoluer à 3 nœuds dans une épaisseur de glace de 1.65 mètre. L’équipage, fournit par DMS Maritime, comprendra 34 marins, le navire pouvant embarquer jusqu’à 116 scientifiques. Il disposera de 500 m² de laboratoires, destinés notamment à l’étude des glaces, de l’écosystème marin et du climat, ainsi que d’importantes capacités logistiques, avec deux grues et une vaste cale pouvant loger de nombreux conteneurs et du matériel. Une plateforme et un grand hangar permettront la mise en œuvre d’importants moyens aériens puisque le navire pourra embarquer jusqu’à quatre hélicoptères. La drome comprendra deux chalands et des embarcations plus légères, dont une vedette scientifique.

Il va recevoir une propulsion MAN constituée de deux moteurs 16V32/44CR, produisant chacun 9.600 kW.

 

 

Damen