Défense

Fil info

La construction du nouveau porte-hélicoptères italien a débuté

Le chantier Fincantieri de Castellammare di Stabia, près de Naples, a procédé hier à découpe de la première tôle du nouveau porte-hélicoptères d’assaut (LHD) de la marine italienne. Un bâtiment imposant puisque ses caractéristiques définitives portent désormais sur une unité de 240 mètres de long, 36 mètres de large, 7.2 mètres de tirant d’eau et plus de 25.600 tonnes de déplacement en charge. Il sera donc à peine moins gros que le porte-aéronefs Cavour (244 x 40 mètres, 27.900 tpc) mis en service en 2009 et nettement plus grand que le bâtiment auquel il va succéder, le Garibaldi (180x30, 13.850 tpc), mis en service en 1985 et auquel le LHD va succéder en 2022.  

Conçu pour remplir un très grand nombre de missions, ce nouveau bâtiment pourra servir aux opérations de projection de forces amphibies et aéromobiles. Il pourra mettre en œuvre des hélicoptères d’attaque et de transport, ainsi que des engins de débarquement pour déployer les troupes, les véhicules et le matériel qu’il transportera. Ce porte-hélicoptères sera aussi adapté aux opérations de secours aux populations avec un vaste hôpital embarqué et la capacité de délivrer à terre du courant électrique et de l’eau potable. Il pourra accueillir jusqu’à 1000 personnes, dont 700 soldats ou civils.

Doté d’une propulsion de type CODOG, avec notamment deux turbines à gaz MT30, ce bâtiment pourra atteindre la vitesse de 25 nœuds et franchir 7000 milles à vitesse économique, avec une autonomie de 30 jours.

 

marine italienne Fincantieri