Construction Navale
La construction navale en plein essor

Reportage

La construction navale en plein essor

Fondé il y a tout juste un siècle et demi, Barry Rogliano Salles publie, chaque année, son rapport sur le transport maritime et la construction navale. L'édition 2006 revient largement sur une nouvelle année record de la construction navale.
Construction Navale

2005 fut, une nouvelle fois, exceptionnelle, tant en matière de commandes (2150 navires), que de livraisons (1700 bateaux). Le carnet de commande mondial, qui a tout simplement triplé depuis 2002, s’élevait, au 31 décembre dernier, à quelques 175 millions de tonneaux, avec une visibilité jusqu’en 2009, voire 2010, pour les chantiers asiatiques. La Corée du sud, bien que de plus en plus soumise à la concurrence, a conforté sa place de premier pole international de construction autour de ses quatre poids lourds : Hyundai, Daewoo, Hanjin et Samsung. Les commandes placées en Corée ont atteint 65.6 millions de tonneaux en 2005, soit près de 6% de mieux que l’année précédente. Surfant sur la vague d’euphorie des armateurs, le Japon a pris 54.2 millions de tonneaux et la Chine, à la troisième place mondiale, s’est adjugée 30.6 millions de tonneaux de nouveau bateaux (+11%). « La demande est restée soutenue en dépit de prix toujours plus élevés et de livraisons tardives. Les carnets de commandes s’étalent sur trois ou quatre ans. Les chantiers coréens et chinois ont commencé à remplir leurs cales pour 2009, tandis que de nombreux constructeurs japonais sont engagés sur l’année 2010. Les quelques cales encore disponibles en 2007 et 2008, qui apparaissent dans de nouveaux chantiers ou lors de la mise à plat des plannings de production, ont été vendues très rapidement et ne représentent que des

Asie