Vie Portuaire
La contestation d'étend aux bassins de Marseille

Actualité

La contestation d'étend aux bassins de Marseille

Vie Portuaire

A l'appel de la CGT, les agents des terminaux situés dans les bassins Est de Marseille ont voté hier une grève de 24 heures. Le mouvement touchait le terminal conteneurs, poussant les armateurs à détourner leurs bateaux. La CGT dénonce toujours les conséquences de la réforme portuaire. Cette grève sur les bassins marseillais s'est ajoutée au mouvement qui paralyse depuis maintenant 11 jours les terminaux pétroliers de Fos et Lavéra. Sur ce secteur, la CGT dénonce la création par le port, qui applique la loi sur la réforme portuaire, d'une filiale baptisée Fluxel et dédiée aux activités pétrolières. Hier, près de 50 navires étaient en attente sur rade, dont 32 pétroliers, 9 gaziers et 4 chimiquiers.
La direction du Grand Port Maritime de Marseille a, de nouveau, rencontré les responsables syndicaux. De nouvelles revendications ont été formulées, comme la volonté de voir les personnels du port détachés chez Fluxel conserver un bulletin avec l'entête du GPMM. Le syndicat a également remis en cause la pertinence et l'intérêt de la création d'une filiale dans le contexte économique actuel. Aux termes de la vingtaine de réunions tenues avec le syndicat au sujet de la filiale, dont trois depuis le début de la crise, la direction générale du GPMM estime avoir « amélioré au maximum les dispositions sociales garantissant l'avenir des personnels ». Elle précise ne pas pouvoir « prendre en considération la revendication concernant les bulletins de salaires car elle est contraire à l'esprit même de la loi qui veut que les agents GPMM transférés dans la filiale deviennent salariés de cette dernière ». La direction du premier port de commerce français s'est, par ailleurs, dite « inquiète devant la persistance du mouvement de grève sur les terminaux pétroliers et ses conséquences économiques très lourdes pour l'outil industriel local et pour l'ensemble du territoire dépendant du port ». Selon elle : « Ce sont les efforts partagés entre tous les acteurs économiques et sociaux du port, par exemple à Fos, pour asseoir la fiabilité du port qui se trouvent compromis ».

Port de Marseille