Défense
La coque du second porte-avions peut-elle échapper à Saint-Nazaire ?

Actualité

La coque du second porte-avions peut-elle échapper à Saint-Nazaire ?

Défense

Pression commerciale ou menace réelle ? Alors qu’un consensus semblait régner autour de la réalisation, par les ex-Chantiers de l’Atlantique, de la coque du futur porte-avions de la Marine nationale, les rumeurs vont bon train, ces derniers temps, sur une option étrangère. Bien qu’il soit encore trop tôt pour déterminer le montage industriel, les entreprises en charge de la maîtrise d’œuvre du programme, DCN et Thales, regarderaient avec attention toutes les options qui leur permettraient de réduire le prix du navire. Or, dans cette optique, Saint-Nazaire aurait « peu de chances pour des raisons de coût », explique-t-on chez l’un d’eux. Deux pistes sont évoquées : Celle d’une réalisation en Grande-Bretagne, qui regrouperait les trois porte-avions du projet franco-britannique, soit une construction « dans un autre chantier disposant des comp

Chantiers de l'Atlantique | Toute l'actualité des chantiers de Saint-Nazaire Naval Group | Actualité industrie navale de défense