Défense
La Corée du sud lance son programme de porte-aéronefs

Actualité

La Corée du sud lance son programme de porte-aéronefs

Défense

La marine sud-coréenne a dévoilé une première vue de son futur porte-aéronefs. Le projet LPX II a été officiellement lancé fin décembre, pour un budget d’un peu plus de 1.7 milliard de dollars. Le futur bâtiment, dont la mise en service est prévue en 2033, verra sa construction débuter à partir de 2021 aux chantiers Hyundai Heavy Industries. D’un tonnage d’environ 30.000 tonnes, il pourra accueillir des avions à décollage court et appontage vertical. Séoul indique que le modèle n’a pas encore été acté mais il ne fait aucun doute qu’il s’agira de F-35B, seul appareil actuellement disponible pour cette application. Le groupe aérien embarqué du premier porte-aéronefs coréen sera constitué d’hélicoptères et donc de F-35B (probablement autour d’une douzaine), dont la Corée du sud devrait acquérir une vingtaine d’exemplaires, en plus des quarante F-35A déjà commandés pour ses forces aériennes au groupe américain Lockheed-Martin. L’achat d’une vingtaine de F-35B pour la marine coréenne devrait représenter un investissement supplémentaire équivalent à celui du développement et de la construction du porte-aéronefs. Ce dernier adopte un design qui n’est pas sans rappeler celui des nouveaux porte-avions britanniques, avec une architecture à deux îlots.

Le futur bâtiment complètera les deux récents porte-hélicoptères d’assaut coréens, les Dokdo et Marado, unités d’en 200 mètres et 19.000 tonnes en charge.

© Un article de la rédaction de Mer et Marine. Reproduction interdite sans consentement du ou des auteurs.

Le Dokdo (© US NAVY)

Le Dokdo (© US NAVY)

 

Corée du sud