Construction Navale
La Corée du sud, leader mondial de la construction navale

Actualité

La Corée du sud, leader mondial de la construction navale

Construction Navale

Hyundai, Daewoo, Samsung, STX, Hanjin... La Corée du Sud, numéro 1 mondial de la construction navale, affichait fin 2007 un carnet de commandes fort de 134 millions de tonneaux (+60% en un an), dont 74 millions engrangés sur la seule année passée. « Les prévisions faites au début de l'année 2007 d'une possible réduction du volume global de commandes compte tenu d'une année 2006 déjà exceptionnelle n'ont pas tenu. Les grands chantiers coréens ont du réviser à la hausse leur estimations, HHI (Hyundai) dès le mois de mars 2007 en portant ses prévisions de ventes annuelles de 16.4 à 22.5 milliards d'euros, DSME (Daewoo) en juillet 2007 en les portant de 11 à 17 milliards pour finir à plus de 20 milliards, Samsung en juillet également, les passant de 11 à 15 milliards pour aussi finir à plus de 20 milliards, STX les révisant dans le milieu de l'année de 5.5 à 10 milliards », note le courtier français Barry Rogliano Salles dans son Rapport 2008. Les Coréens dominent largement les marchés très porteurs des porte-conteneurs ou encore des pétroliers. Ils tirent également leur épingle du jeu en matière de vraquiers et de navires gaziers, bien que dans ce dernier domaine ils soient largement distancés par les Japonais et au coude à coude avec les Européens (en nombre de navires). Dans le domaine des vraquiers, alors que

Asie