Marine Marchande
La Corée du sud sous le choc après le naufrage du ferry Sewol

Actualité

La Corée du sud sous le choc après le naufrage du ferry Sewol

Marine Marchande

Si les naufrages de ferries sont malheureusement monnaie courante en Asie du sud-est, la perte du Sewol fait office de drame national en Corée du sud, qui n’a pas connu une telle catastrophe depuis une vingtaine d’année. Et le retentissement médiatique est international. Le navire, qui assurait la liaison entre Incheon, au nord-ouest, et l’île de Jeju, au sud-ouest du pays, a chaviré le 16 avril. Sur 476 personnes se trouvant à bord, le bilan provisoire faisait état, hier soir, de 64 morts et 238 disparus. Sur place, les très importants moyens de sauvetage déployés par les autorités coréennes, dont des dizaines de plongeurs, poursuivent leurs recherches afin de retrouver d’éventuels survivants et extraire les corps de l’épave.

 

 

352 lycéens à bord et un équipage mis en cause

 

 

Alors que l’enquête vient à peine de débuter, ce naufrage émeut fortement l’opinion publique, probablement en raison de la présence, à bord du ferry, de 352 lycéens. Et l’affaire a pris une tournure très polémique. Les media locaux évoquent des défaillances au niveau

Pollution en mer et accidents