Croisières et Voyages
La croisière, poids lourd économique de l'Europe

Actualité

La croisière, poids lourd économique de l'Europe

Croisières et Voyages

En plein essor, l'industrie de la croisière injecte, désormais, des dizaines de milliards d'euros chaque année dans l'économie européenne. L'European Cruise Council a dévoilé son dernier rapport, permettant de mesurer le développement du marché de la croisière en Europe. Ces chiffres, établis sur l'année 2006, sont les seuls considérés comme « fiables » pour ce secteur. A fin 2006 donc, l'ECC dénombrait 44 lignes de croisière domiciliées en Europe pour 118 navires opérés, soit une capacité de 102.000 lits. Quelques 47 autres paquebots (51.300 lits) étaient dans le même temps déployés dans la région sur des lignes « non-européennes » mais de passage en Méditerranée, mer du Nord ou Baltique. Selon l'ECC, 3.4 millions de passagers européens ont réalisé une croisière en 2006, soit une augmentation de 9% en un an. Le rapport note que, dans le même temps, 3.6 millions de passagers ont embarqué depuis un port européen pour réaliser leur croisière, 80% d'entre eux étant résidants de l'UE. En tout, les Européens représentaient 23% du marché mondial.

Les chantiers ont engrangé 4.1 milliards de commandes en 2006 (PHOTO : AKER YARDS - Bernard Biger)
Les chantiers ont engrangé 4.1 milliards de commandes en 2006 (PHOTO : AKER YARDS - Bernard Biger)

225.586 emplois, dont 32.300 navigants européens

Côté impact économique, les compagnies et leurs clients ont dépensé la bagatelle de 10.6 milliards d'euros. Le secteur représentait en 2006 pas moins de 225.586 emplois, dont 37.800 Européens salariés directement par les compagnies (32.300 navigants et 5500 sédentaires). L'industrie européenne, qui réalise l'essentiel des nouveaux navires, bénéficie à plein de cet essor de la croisière. Ainsi, pour la seule année 2006, 4.1 milliards d'euros ont été investis par les armements dans de nouvelles commandes, les chantiers navals européens affichant, à fin 2006, un carnet de commandes fort de 36 paquebots pour une valeur de 14.9 milliards d'euros (livraisons d'ici 2011).
L'activité générée par les compagnies en matière de marchandises et de services a représenté pour l'économie européenne un investissement de 3.5 milliards d'euros (+21% par rapport à 2005). Côté nourriture et boissons consommées à bord des paquebots, les producteurs n'ont pas été en reste, avec 316 millions d'euros de contrats pour la seule année 2006. Les agents de voyage ont, quant à eux, dégagé des commissions à hauteur de 495 millions d'euros.
On notera que pour la France, uniquement, la croisière a généré 500 millions d'euros de retombées économiques en 2006.