Construction Navale

Actualité

La CRPM demande une stratégie européenne en faveur des industries maritimes

Construction Navale

A l’heure où l’Union européenne prépare ses grandes orientations politiques et budgétaires pour la période 2014-2020, l’avenir des industries maritimes, et notamment des chantiers navals, fait l'objet d’une réflexion sur la future stratégie de politique industrielle pour le secteurau niveau européen. C’est l’objet de « LeaderSHIP 2020 », fruit d’un travail collectif de l’industrie, des syndicats, de la Commission européenne, d’ONG et de régions maritimes. Le rapport final de cette initiative a été présenté hier, à Bruxelles, lors d’une rencontre organisée par la Commission européenne et l’association SEA Europe.

Christophe Clergeau, premier vice-président de la région française des Pays de la Loire, s’est exprimé au nom des 160 régions de la Conférence des Régions Périphériques Maritimes (CRPM) pour faire part aux Institutions européennes de leurs conclusions sur le rapport LeaderSHIP 2020. Aux côtés du Commissaire européen à l’Industrie, Antonio Tajani, des représentants de l’industrie, des syndicats, et du parlement européen, Christophe Clergeau a porté un message optimiste autour de la différenciation et la diversification innovantes des industries maritimes. « Nous croyons avant tout à la vocation de l’Europe de construire des bateaux, des bateaux différents, plus sûrs, plus verts, de plus haute technologie, de mobiliser les compétences des industries navales pour mener une politique active de diversification et de différenciation dans l’ensemble des secteurs des industries maritimes comme l’éolien en mer. Cette transformation du tissu industriel doit permettre de défendre l’emploi, grâce notamment à un effort de formation des jeunes comme des salariés qui est au cœur des compétences régionales », explique l’élu ligérien. Selon lui, la révision de la stratégie européenne pour les industries maritimes dans le cadre du processus LeaderSHIP 2020, auquel les régions ont participé activement, va dans le bon sens : « Il y a aujourd’hui une prise de conscience des enjeux de préserver l’outil industriel et l’emploi, et pour accompagner la mutation des industries maritimes et aller vers la croissance bleue ».

 

 

Paquebot en construction à Saint-Nazaire (© STX FRANCE - BERNARD BIGER)

 

 

Les régions, dont le noyau dur est rassemblé au sein de l’initiative « Industries Maritimes pour la Croissance Bleue », lancée en octobre 2011 et pilotée par les Pays de la Loire, ont, rappelle la collectivité territoriale française, participé aux travaux de rédaction du rapport LeaderSHIP 2020, ont relayé les préoccupations des petites et moyennes entreprises auprès des Institutions européennes et délivré des messages reflétant au plus près les préoccupations du terrain. « La clef du succès réside dans le jeu collectif des acteurs de l’ensemble de la chaîne de valeurs. Cette approche collaborative doit faire son chemin, y compris au niveau européen. Il y a dans le domaine des industries maritimes un potentiel d’émergence de véritables champions industriels européens et de développement de l’emploi », estime Christophe Clergeau.