Défense
La déconstruction des anciens SNLE français notifiée à DCNS

Fil info

La déconstruction des anciens SNLE français notifiée à DCNS

Défense

La Direction générale de l’armement (DGA) a notifié le 24 octobre le marché de déconstruction des coques des ex-sous-marins nucléaires lanceurs d’engins (SNLE) de la classe « Le Redoutable ». Des 6 sous-marins lancés entre 1964 et 1982, 5 seront déconstruits, « Le Redoutable » quant à lui est exposé à La Cité de la Mer de Cherbourg. Ces SNLE ont été progressivement retirés du service à l’arrivée des 4 sous-marins de 2ème génération de la classe « Le Triomphant » actuellement en service.

Le marché sera exécuté par le groupe DCNS, avec comme sous-traitants principaux Veolia Propreté Industries Services pour les prestations liées à la dépollution, à la découpe et la gestion des déchets et NEOM (filiale du groupe Vinci) pour les prestations liées au désamiantage. Il prévoit, pour chaque coque à déconstruire, le recyclage et la revente des métaux ayant une valeur marchande.

Les travaux qui débuteront en 2018 sur la première coque, après une phase de mise en place du site de déconstruction au sein d’une installation classée pour la protection de l’environnement implantée sur le site DCNS de Cherbourg, dureront jusqu’en 2027. Cette opération techniquement lourde nécessite des outillages spécifiques et des surfaces de travail importantes. Chaque coque d’une longueur de plus de 100 mètres et de 10 mètres de diamètre pèse 7000 tonnes.

Les tranches réacteurs, contenant les chaufferies nucléaires de ces anciens sous-marins, ont été séparées au préalable du reste de chaque coque et seront démantelées par ailleurs.

Communiqué de la DGA, 27/10/16

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française