Histoire Navale
ABONNÉS

Reportage

A la découverte de l’Amerigo Vespucci

Histoire Navale

Fleuron de la flotte italienne, c’est l’un de plus imposants et des plus somptueux grands voiliers toujours en activité. Le célèbre bâtiment école de la Marina militare achève actuellement sa campagne annuelle au profit des officiers élèves de l’Académie navale de Livourne. Un périple de cinq mois, débuté le 19 avril au départ de la base navale de La Spezia, qui a conduit l’Amerigo Vespucci vers les Bermudes, où il a participé à la Tall Ship Race avec d’autres vieux gréements, puis au Canada, avec d'abord Halifax, principale base de la marine canadienne, avant de remonter le fleuve Saint-Laurent jusqu’à Québec et Montréal. Après avoir participé aux festivités marquant le 150ème anniversaire de la Confédération canadienne, le trois-mâts a réalisé deux escales aux Etats-Unis (Boston et New York) puis a retraversé l’Atlantique fin août via les Açores, retrouvant la Méditerranée pour deux ultimes escales, d’abord à Cadix, puis à Toulon, sa 11ème étape depuis le début de sa campagne. Le navire est arrivé samedi dans le port varois, qu’il quitte aujourd’hui pour revenir en Italie.  L’occasion de monter à bord de ce splendide vaisseau et de rencontrer son chaleureux équipage, emmené par le commandant Angelo Patruno.

 

L'Amérigo Vespucci quittant Toulon ce lundi (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

L'Amérigo Vespucci pendant son escale dans la base navale de Toulon (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

Angelo Patruno, commandant de l'Amérigo Vespucci (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Il y a actuellement près de 400 marins à bord de l’Amerigo Vespucci, soit environ 270 pour son équipage et 125 cadets de l’Académie navale de Livourne, dont 18 officiers élèves étrangers. Ces jeunes militaires ont embarqué sur le navire fin juillet à Montréal, remplaçant un contingent de volontaires bénévoles ayant participé à la première partie de la campagne. Les jeunes marins, qui vivent là leur premier long séjours en mer, apprennent à bord les bases de la navigation sur un voilier, l’esprit d’équipage et la mission de représentation à l’étranger, qu’il s’agisse de réceptions et échanges avec les autorités, forces armées et société civile locales, que de visites pour le grand public (34.000 personnes accueillies pendant cette campagne).

 

Cadets de l'Amérigo Vespucci (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

Construit à Castellammare di Stabia, près de Naples, l’Amerigo Vespucci est une réplique d’un bâtiment du XIXème siècle. Mis sur cale en 1930, il est entré en service dès l’année suivante et assure depuis la formation des futurs officiers de la marine italienne. Depuis qu’il est opérationnel, le bâtiment a réalisé chaque année une campagne de formation, sauf en 1940 en raison de la seconde guerre mondiale, ainsi qu’au moment de grands arrêts techniques et rénovations (1964, 1973, 1997, 2014 et 2016).

 

 

L’Amerigo Vespucci affiche une longueur hors tout de 101.6 mètres pour une largeur de 15.5 mètres et un déplacement de plus de 4100 tonnes en charge. Réalisés comme la coque en acier, ses impressionnants mâts culminent à 56 mètres au-dessus de la ligne de flottaison et peuvent soutenir 2800 m² de voilure. La propulsion comprend deux moteurs diesels d’une puissance de 3000 cv, permettant au navire de marcher à 12 nœuds. Parfaitement entretenu et offrant à ses visiteurs une très fière allure après cinq mois de navigation, ce navire-école est une merveille de détails dans ses équipements et l’aménagement de ses superbes espaces intérieurs.

 

Salon des officiers supérieurs de l'Amerigo Vespucci (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

La timonerie de l'Amerigo Vespucci (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Le pont principal de l'Amérigo Vespucci (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

 

 

(© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

L'Amerigo Vespucci lors d'une précédente visite à Toulon, en 2015 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

L'Amerigo Vespucci à Toulon en 1980 (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

marine italienne Vieux gréements