Marine Marchande
A la découverte du porte-conteneurs géant CMA CGM Jacques Saadé
ABONNÉS

Reportage

A la découverte du porte-conteneurs géant CMA CGM Jacques Saadé

Marine Marchande

Livré en septembre dernier, le CMA CGM Jacques Saadé, premier d’une série de neuf nouveaux porte-conteneurs géants équipés d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié, a fait son escale inaugurale au Havre la semaine dernière. L’occasion de monter à bord et de découvrir le  nouveau fleuron de l’armement français CMA CGM.

Armé par un équipage de 26 marins, avec à leur tête le commandant Emmanuel Delran, le CMA CGM Jacques Saadé porte le nom du fondateur de la compagnie, qui s’est éteint en juin 2018, quarante ans après le début d’une aventure qui a donné naissance à l’un des leaders mondiaux du transport maritime conteneurisé. Trois mois plus tard, le navire qui porte son nom était mis à l’eau au chantier Hudong-Zhonghua de Shanghai, une filiale du groupe chinois China State Shipbuilding Corporation (CSSC) auquel CMA CGM a passé commande en 2017 de ses neuf premiers géants propulsés au GNL. Des bateaux qui font partie des plus grands porte-conteneurs du monde.

 

Le 

Le CMA CGM Jacques Saadé arrivant au Havre le 21 janvier (© FABIEN MONTREUIL)

Le 

Le CMA CGM Jacques Saadé arrivant au Havre le 21 janvier (© FABIEN MONTREUIL)

Le 

Le CMA CGM Jacques Saadé arrivant au Havre le 21 janvier (© FABIEN MONTREUIL)

Le 

Le CMA CGM Jacques Saadé arrivant au Havre le 21 janvier (© FABIEN MONTREUIL)

Le 

Le CMA CGM Jacques Saadé arrivant au Havre le 21 janvier (© FABIEN MONTREUIL)

Le 

Le CMA CGM Jacques Saadé arrivant au Havre le 21 janvier (© FABIEN MONTREUIL)

Le 

Le CMA CGM Jacques Saadé arrivant au Havre le 21 janvier (© FABIEN MONTREUIL)

Le 

Le CMA CGM Jacques Saadé au Terminal de France le 21 janvier (© FABIEN MONTREUIL)

 

Longs de 399.9 mètres pour une largeur de 61.4 mètres (soit 24 rangées de conteneurs), ils affichent un tirant d’eau de 16 mètres et une hauteur de la quille au mât de 78 mètres. La capacité maximale de ces navires atteint 23.112 EVP (équivalent vingt pieds, taille standard du conteneur), dont 2200 prises reefer pour conteneurs réfrigérés. Leur port en lourd dépasse les 216.000 tonnes. Tous sont immatriculés au Registre International Français (RIF).

Ces nouveaux porte-conteneurs sont exploités sur la French Asia Line 1 (FAL 1), la ligne emblématique de CMA CGM entre l’Asie et l’Europe. Cinq sont déjà en service. Après le CMA CGM Jacques Saadé le 22 septembre, les CMA CGM Champs Elysées, CMA CGM Palais Royal et CMA CGM Louvre sont entrés en flotte le 28 octobre, le 1er décembre et le 28 décembre. Le 20 janvier, c'était au tour du CMA CGM Rivoli, puis suivront d’ici l’été les CMA CGM Montmartre, CMA CGM Concorde, CMA CGM Trocadéro et CMA CGM Sorbonne.

Des bateaux qui symbolisent la volonté de l’armement de contribuer à la transformation du transport maritime en une activité plus respectueuse de l’environnement. Carburant de transition pouvant être déployé dès aujourd’hui en attendant des solutions encore plus efficaces, le GNL permet déjà de réduire sensiblement les émissions polluantes. Par rapport au fuel lourd, traditionnellement employé par les navires marchands, il permet en effet, dans le cas présent, de diminuer de 99% les émissions d’oxydes de soufre (SOx), de 92% les oxydes d’azote (NOx), de 91% les particules fines et de 20% les rejets de dioxyde de carbone (CO2). Des chiffres confirmés par les quatre premiers mois d’exploitation du bateau, avec même des performances légèrement supérieures à ce qui avait été anticipé. Une avancée environnementale très importante, surtout pour des navires de ce gabarit, qui consomment quotidiennement près de 200 tonnes de combustible.

 

Le moteur

Le moteur CMD-WinGD12x92 DF du CMA CGM Jacques Saadé (© FABIEN MONTREUIL)

 

Le plus gros moteur dual-fuel au monde

Conçu pour pouvoir naviguer au-delà de 20 nœuds, le CMA CGM Jacques Saadé est équipé d’un énorme moteur CMD-WinGD12x92 DF. Développant 63.840 kW à 80 tours/minute, il s’agit du plus puissant moteur dual-fuel (capable de fonctionner au gaz comme au diesel) construit jusqu’ici. Il a été conçu par Winterthur Gas&Diesel, héritier de Sultzer, toujours basé en Suisse mais appartenant désormais à CSSC. Ce dernier réalise sous licence, en Chine, les moteurs des nouvelles unités de CMA CGM via sa filiale CMD implantée dans la banlieue de Shanghai. En plus de son moteur principal, le navire dispose de six générateurs (2 x 4150 kW et 4 x 3690 kW) de la série 32F de Wärtsilä, auxquels s’ajoutent des groupes de secours.

 

CMA CGM | Toute l'actualité du groupe maritime français