Défense
A la découverte du Jules, embarcation d’instruction à l’hélitreuillage

Focus

A la découverte du Jules, embarcation d’instruction à l’hélitreuillage

Défense

Bien que livré depuis bientôt deux ans, c’est un bâtiment encore assez méconnu, même au sein de la Marine nationale. Dépendant de la force d’aéronautique navale et rattaché à la base de Lanvéoc-Poulmic, sur la presqu’île de Crozon (Finistère), le Jules est désigné comme embarcation d’instruction à l’hélitreuillage (EIH).

Ayant succédé à deux vieilles chaloupes trentenaires de l’Ecole Navale, il assure la formation et l’entrainement des pilotes d’hélicoptères, plongeurs et personnel naviguant au travers des missions du Centre d’Entraînement à la Survie et au Sauvetage de l’Aéronautique Navale (CESSAN) et de l’Ecole de Spécialisation sur Hélicoptères Embarqués (ESHE/22S).

Plus précisément, l’EIH sert au soutien des stages de survie du CESSAN, à la formation au treuillage des équipages d’hélicoptères de l’ESHE, à la formation et l’entrainement des plongeurs d’hélicoptères, ainsi qu’au soutien et à l’entrainement de l’ensemble des plongeurs de la base d’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic (plateforme de mise à l’eau et de récupération, surveillance du plan d’eau…)

 

L'EIH avec un hélicoptère Caïman Marine (© : MARINE NATIONALE)

L'EIH avec un hélicoptère Caïman Marine (© : MARINE NATIONALE)

 

Conçu par Bureau Mauric et réalisé par Gléhen

Conçu par les architectes de Bureau Mauric et réalisé par le chantier Gléhen de Douarnenez, le Jules a été commandé par la Direction Générale de l’Armement le 2 février 2015, sa construction débutant dès le mois de juillet. Mis à l’eau le 17 mai 2016, il a été livré le 9 novembre de la même année et officiellement admis au service actif en janvier 2017.

Intégralement réalisée en aluminium, ce qui limite la maintenance de sa coque et permet de disposer d’un bateau plus léger (et explique aussi l'allure de sa coque, qui n'est pas peinte), l’EIH mesure 23.2 mètres de long pour 5.9 mètres de large, son déplacement à pleine charge atteignant 55 tonnes (43 tonnes lège). Elle est mise en œuvre par deux à trois marins de l’Ecole Navale et peut accueillir jusqu’à 27 personnels (25 stagiaires avec 2 membres d’équipage).

Très manoeuvrant, le bateau compte deux moteurs Volvo Penta D13 MH de 550 cv chacun et deux lignes d’arbres avec hélices à pas fixe. Sa vitesse de pointe est supérieure à 15 nœuds.

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française