Croisières et Voyages
A la découverte du World Explorer

Reportage

A la découverte du World Explorer

Croisières et Voyages

C’est un bateau qui était très attendu. Le premier d’une nouvelle série de petits navires de croisière qui pourrait comprendre jusqu’à 10 exemplaires. Des unités qui vont être notamment positionnées sur le marché de l’affrètement afin de permettre à des tour-opérateurs internationaux qui ne sont pas armateurs de développer leur offre en matière de voyages d’expédition, y compris en zones polaires. Ces navires ont été commandés par Mystic Cruises, filiale récemment créée du groupe Mystic Invest, propriété de l’homme d’affaires portugais Mario Ferreira, jusqu’ici positionné sur les croisières fluviales avec la compagnie DouroAzul et l’opérateur allemand Nicko Cruises qu’il a racheté en 2015.

Tête de série de ces nouveaux navires maritime d’expédition, le World Explorer est entré en service début août. C’est le premier bateau de ce type réalisé par le chantier portugais WestSea de Viano do Castelo. Ce ne fut d’ailleurs pas une sinécure pour le constructeur ibérique, qui devait initialement achever le bateau pour l’hiver 2018/2019 et l’a donc livré avec de nombreux mois de retard, les premières croisières de cet été étant même annulées en attendant que le World Explorer soit prêt. Il a ensuite fallu essuyer les plâtres de la mise en route, les choses s’améliorant au fil des semaines bien que le navire devrait apparemment retourner brièvement au chantier à l’automne pour procéder à quelques modifications.

 

Le World Explorer lors de son arrivée à Honfleur (© FABIEN MONTREUIL)

Le World Explorer lors de son arrivée à Honfleur (© FABIEN MONTREUIL)

 

 

Le World Explorer lors de son arrivée à Honfleur (© FABIEN MONTREUIL)

Le World Explorer lors de son arrivée à Honfleur (© FABIEN MONTREUIL)

 

Le retour d’expérience du prototype évidemment bénéfique pour les unités de série, à commencer par le futur World Voyager, prévu pour entrer en flotte en juin 2020. Le troisième de la classe, futur World Navigator, suivra en 2021.

Le World Voyager fera ses débuts chez Nicko Cruises, tout comme le World Explorer, exploité principalement sur les marchés allemand et britannique jusqu’à cet automne. Le navire sera ensuite opéré pendant l’hiver 2019/2020 pour le compte de Quark Expeditions, pour un programme de croisières vers l’Antarctique. Puis, après un repositionnement transatlantique via le Brésil, il reviendra chez Nicko, qui le commercialise aussi sur le marché français (tout comme ses croisières fluviales, notamment sur le Danube), avec différents itinéraires en Europe du nord au printemps 2020 pour des voyages vers l’Islande, le Groenland, les îles britanniques ou encore la Baltique. Sa programmation pour 2021 n’est pas encore annoncée, sachant qu’il pourrait être affrété par un opérateur extérieur au groupe Mystic.

L’escale inaugurale du World Explorer à Honfleur le 21 septembre a été l’occasion de découvrir ce nouveau navire, qui constitue une belle surprise. « C’est un bateau à la décoration élégante, sobre et moderne, un bateau confortable et luxueux à taille humaine avec seulement 98 cabines dont une grande partie avec balcon », résume Nicholas Sharp, agent de Nicko Cruises en France.

Long de 126 mètres pour une largeur de 19 mètres et un tirant d’eau de 4.7 mètres, ce navire de 9300 GT de jauge offre une capacité de 196 passagers, servis par 105 membres d’équipage. Tout autour du navire, de l'avant à la poupe, de nombreux espaces extérieurs permettent d'apprécier le paysage. Le navire compte un restaurant principal et un buffet donnant sur une terrasse extérieure, un pont piscine avec bains à remous, plusieurs salons dont un cigar lounge et un bar d’observation à l’arrière. On trouve également à bord un petit centre de bien-être et une salle de fitness, une bibliothèque, une salle de jeux, des boutiques ainsi qu'un auditorium de 196 places et un casino. Pour les croisières d’expédition, le World Explorer, doté d’une coque renforcée pour naviguer dans les zones polaires, dispose d'embarcations semi-rigides Zodiac et pourra embarquer d'autres équipements, comme des kayaks. 

 

La réception du World Explorer (© FABIEN MONTREUIL)

La réception du World Explorer (© FABIEN MONTREUIL)

 

 

Salon (© FABIEN MONTREUIL)

Salon (© FABIEN MONTREUIL)

Cigar lounge (© FABIEN MONTREUIL)

Cigar lounge (© FABIEN MONTREUIL)

Auditorium (© FABIEN MONTREUIL)

Auditorium (© FABIEN MONTREUIL)

Casino (© FABIEN MONTREUIL)

Casino (© FABIEN MONTREUIL)

 

 

Salon d'observation (© FABIEN MONTREUIL)

Salon d'observation (© FABIEN MONTREUIL)

 

 

Salle de fitness (© FABIEN MONTREUIL)

Salle de fitness (© FABIEN MONTREUIL)

 

 

Restaurant (© FABIEN MONTREUIL)

Restaurant (© FABIEN MONTREUIL)

Pont piscine (© FABIEN MONTREUIL)

Pont piscine (© FABIEN MONTREUIL)

 

 

Terrasse à l'arrière (© FABIEN MONTREUIL)

Terrasse à l'arrière (© FABIEN MONTREUIL)

Ponts extérieurs (© FABIEN MONTREUIL)

Ponts extérieurs (© FABIEN MONTREUIL)

Ponts extérieurs (© FABIEN MONTREUIL)

Ponts extérieurs (© FABIEN MONTREUIL)

Les Zodiac (© FABIEN MONTREUIL)

Les Zodiac (© FABIEN MONTREUIL)

(© FABIEN MONTREUIL)

(© FABIEN MONTREUIL)