Défense

Fil info

La DGA fête ses 60 ans

Défense

« Construire une défense nationale indépendante fondée sur la force de dissuasion ». Telle était l’ambition du général Charles de Gaulle en créant le 5 avril 1961 la Délégation ministérielle pour l’armement, devenue en 1977 la Direction générale de l’armement (DGA).

Depuis 60 ans, la DGA contribue à assurer la souveraineté et l’autonomie stratégique de la France, par la réalisation de ses missions : équiper les armées de façon souveraine, concevoir les systèmes de défense du futur, promouvoir la coopération européenne et soutenir les exportations de notre base industrielle et technologique de défense.

La DGA, c’est aujourd’hui une capacité à conduire des projets technologiques parmi les plus complexes, avec dix centres d’expertise et d’essais disposant de moyens uniques en Europe. Elle rassemble 10 000 femmes et hommes répartis sur tout le territoire.

La DGA conduit en moyenne plus d’une centaine d’opérations d’armement par an, permettant de couvrir toute la gamme des équipements nécessaires aux armées françaises pour accomplir leurs missions. Parmi les réalisations les plus emblématiques de la DGA figurent : la capacité de dissuasion, les sous-marins nucléaires lanceurs d’engins et d’attaque, l’avion de chasse Rafale, le porte-avions Charles de Gaulle, le char Leclerc, les satellites d’observation et de communication, mais aussi tous les matériels d’équipement et de protection de nos soldats, marins et aviateurs.

Pour relever tous ces défis, la DGA a fait évoluer ses outils et méthodes d’ingénierie et de conduite des programmes. L’ingénierie système, la simulation numérique, la conception d’architectures capacitaires et les approches incrémentales ont permis d’accélérer les programmes et d’y intégrer rapidement les innovations. La DGA a également développé des organisations matricielles, des équipes de programme intégrées, le travail en plateau collaboratif et le travail numérique à distance.

La DGA est ouverte aux nouvelles technologies et à l’innovation sous tous ses aspects pour conserver la supériorité opérationnelle de nos armées dans un modèle économique soutenable. Elle soutient l’industrie de défense, les grands maîtres d’œuvre comme les PME et startups, et développe les échanges avec ses partenaires européens.

Communiqué du ministère des Armées, 07/04/21