Divers
La Douane envisage de déployer le Kermorvan en Méditerranée

Actualité

La Douane envisage de déployer le Kermorvan en Méditerranée

Divers

Le Kermorvan, l'un des deux plus grands patrouilleurs de la Douane, pourrait être prochainement déployé en Méditerranée. Basé à Brest, le bâtiment passerait quelques semaines dans la Grande Bleue, où il serait amené à remplir les diverses missions assignées aux douaniers : surveillance maritime, lutte contre le narcotrafic, la contrebande (alcool, tabac, armes...) ou l'immigration clandestine. « C'est une possibilité. Un déploiement temporaire est à l'étude », indique-t-on à la Douane, où l'on dément en revanche la rumeur selon laquelle le Kermorvan pourrait définitivement quitter Brest. Comme son sistership le Jacques Oudart Fourmentin, basé à Boulogne-sur-Mer, le patrouilleur a été conçu pour intervenir en haute mer, plus particulièrement dans la zone des 200 nautiques. Régulièrement, ces bâtiments endurants sont employés de paire avec des avions. Le Kermorvan a, d'ailleurs, déjà mené des missions loin de Brest. Ainsi, il y a quelques mois, il avait été projeté au large de l'Espagne sur ce que l'on appelle, dans le jargon, un « objectif opérationnel ». D'autres déploiements hauturiers sont actuellement envisagés, y compris pour le Jacques Oudart Fourmentin, positionné en Manche et mer du Nord.
Pour mémoire, les deux navires sont entrés en service en 2007 et 2008. Construits par les chantiers Socarenam de Boulogne-sur-Mer, ils mesurent 43.3 mètres de long pour 9 mètres de large. Capables de parcourir près de 2000 nautiques à 12 noeuds (vitesse max 18 noeuds), les Jacques Oudart Fourmentin et Kermorvan peuvent mettre en oeuvre deux mitrailleuses de 12.7 mm et deux mitrailleuses de 7.62 mm. Armés par un équipage de 16 personnes, ces navires disposent de deux embarcations d'intervention.

Douane