Vie Portuaire
La drague Daniel Laval remonte un obus de la seconde guerre mondiale

Actualité

La drague Daniel Laval remonte un obus de la seconde guerre mondiale

Vie Portuaire

Hier, l'équipage de la Daniel Laval, en opération de dragage au large du Havre, a eu la mauvaise surprise de constater que le navire avait aspiré un engin ressemblant à une bombe. Prévenu, le Centre Régional Opérationnel de Surveillance et de Sauvetage (CROSS) de Jobourg a immédiatement organisé une conférence téléphonique entre la drague et le Groupe des Plongeurs Démineurs (GPD) de la Manche et de la mer du Nord pour élaborer un plan d'action à partir de prises de vues de l'engin. Celui-ci, long de 60 centimètres et présentant un diamètre de 15 cm, a été identifié par les plongeurs de la Marine nationale comme étant un obus datant de la seconde guerre mondiale. En relation avec le Centre des Opérations Maritimes (COM) de Cherbourg, une équipe composée de trois plongeurs démineurs a été treuillée à bord de la Daniel Laval par un hélicoptère Dauphin de l'aéronautique navale. Cette équipe a extrait l'obus alors que la drague était au mouillage sur la zone de dépôt d'explosifs, où l'engin a été immergé par les militaires. Ce point de dépose occasionnelle de munitions, identifié sur les documents nautiques, permet de traiter à postériori et en toute sécurité les engins dangereux, précise la préfecture maritime de la Manche et de la mer du Nord.
Alors que le Dauphin récupérait à 17h15 l'équipe de plongeurs déployée sur zone, la Daniel Laval a pu reprendre ses travaux.

 (© : MARINE NATIONALE)
(© : MARINE NATIONALE)

L'obus sur la Daniel Laval  (© : MARINE NATIONALE)
L'obus sur la Daniel Laval (© : MARINE NATIONALE)

Port du Havre