Vie Portuaire
La drague Jean Ango baptisée par Valérie Fourneyron

Actualité

La drague Jean Ango baptisée par Valérie Fourneyron

Vie Portuaire

La nouvelle drague du port de Rouen a été baptisée le samedi 6 avril par Valérie Fourneyron, ministre des Sports et de la Jeunesse, également élue normande et vice-présidente du Conseil de surveillance du Grand Port Maritime de Rouen.

Commandé par le Groupement d’Intérêt Economique Dragages Ports pour un montant de 34 millions d’euros, la Jean Ango est affrétée coque nue au GPMR, qui l’arme avec un équipage de 14 officiers et marins. Construit par Astilleros de Murueta, au Pays-Basque espagnol, la navire est arrivé fin décembre dans l’estuaire de la Seine et a d’abord réalisé ses essais au Havre avant de rejoindre Rouen. Longue de 82.1 mètres pour une largeur de 15.4 mètres, cette drague aspiratrice en marché affiche un port en lourd de 3700 tonnes et une capacité de 1800 m3.

 

 

Valérie Fourneyron à la passerelle de la Jean Ango (© : GPMR - REMI HONDIER)

Valérie Fourneyron à la passerelle de la Jean Ango (© : GPMR - REMI HONDIER)

 

La drague Jean Ango (© : FABIEN MONTREUIL)

La drague Jean Ango (© : FABIEN MONTREUIL)

 

 

La Jean Ango remplace la Ronceray, vendue à un opérateur russe de Kaliningrad. Elle est exploitée en priorité pour l’entretien du chenal de navigation en Seine du port de Rouen (actuellement en chantier d’amélioration jusqu’en 2016), dans sa partie amont, de Rouen à Port-Jérôme. Une autre drague, la Daniel Laval, travaille quant à elle sur le chenal aval, de Port-Jérôme à l’estuaire. La Jean Ango est également chargée d’assurer l’entretien des profondeurs du port du Havre, une mission assurée auparavant par la Hève, vendue en 2010 par le GIE Dragages Ports.

 

 

Port de Rouen