Marine Marchande
La drague Samuel de Champlain prépare sa conversion au GNL
ABONNÉS

Actualité

La drague Samuel de Champlain prépare sa conversion au GNL

Marine Marchande
Vie Portuaire

Alors que la construction de la remplaçante de la drague bordelaise La Maqueline doit débuter à la fin du mois, la Samuel de Champlain se prépare quitter le port de Nantes Saint-Nazaire pour être équipée à Dunkerque d’une propulsion fonctionnant au gaz naturel liquéfié. Un projet majeur conduit par le GIE Dragages Port qui fera de ce navire le premier sous pavillon français à naviguer au GNL, un carburant qui permet d’éliminer ou de réduire sensiblement les émissions polluantes (SOx, NOx, particules fines, CO2).

Les travaux, prévus pour durer trois mois et demi avec les essais, seront réalisés par le chantier dunkerquois de Damen, l’ingénierie étant confiée au cabinet toulousain LMG Marin France, filiale du groupe norvégien LMG Marin et grand spécialiste de la propulsion GNL.

Il s’agit de remplacer le compartiment machines de la Samuel de Champlain, aujourd’hui dotée d’une propulsion diesel électrique. Les deux moteurs électriques de propulsion seront conservés, ce sont les groupes diesels qui vont être remplacés par trois nouveaux moteurs duals MAN 35/44 DF fonctionnant aussi bien au GNL qu’avec un carburant

Port de Nantes Saint-Nazaire Damen | Toute l'actualité du constructeur naval néerlandais