Disp POPIN non abonne!
Défense
La F17 Mod2 sera bien l'ultime torpille de conception franco-française

Actualité

La F17 Mod2 sera bien l'ultime torpille de conception franco-française

Défense

Entrée en service en 1990, la torpille lourde F17 Mod2 restera comme l'ultime équipement de ce genre entièrement conçu et réalisé par la France. Avec l'accord signé entre DCNS, Thales et Finmeccanica sur la fusion de leurs activités en matière d'armes sous-marines, les prochaines générations de torpilles seront, en effet, franco-italiennes (*). Développée et produite par l'établissement tropézien de DCNS, la F17 Mod2 est dérivée de la F17 Mod1, première torpille lourde filoguidée française. Dotée de capteurs passifs, cette arme était uniquement dédiée à la lutte anti-surface. Pour lui conférer une capacité anti-sous-marine, des capteurs actifs ont été ajoutés, donnant naissance à la F17 Mod2. Cette dernière remplaça progressivement, à partir de 1990, la précédente version, dont une partie des coques furent réutilisées pour sa production. Dans le même temps, les torpilles lourdes L5 Mod1 et L5 mod3, non filoguidées, ont aussi peu à peu disparu des sous-marins français pour être définitivement débarquées au milieu des années 90. A compter de cette période, les SNLE et SNA français ne disposait plus que d'un panachage de F17 Mod2 et de missiles antinavire Exocet SM39. D'un calibre de 533 mm pour une longueur de 5.38 mètres et un poids de 1.41 tonne, la torpille lourde actuellement en service peut atteindre 40 noeuds. D'une portée de 20 kilomètres, sa profondeur d'immersion maximale est, d'au moins, 600 mètres.

Black Shark et FTL

Pour succéder à la F17 Mod2, qui sera totalement obsolète au cours de la prochaine décennie, DCNS a entrepris, avec l'Italien Whitehead Alenia Sistemi Subacquei (WASS), une filiale de Finmeccanica, de développer une torpille lourde de nouvelle génération. Baptisée Black Shark, cette arme de 533 mm, 6 mètres et 1.5 tonne, affiche des performances accrues. Capable de plonger aux alentours de 1000 mètres, elle peut dépasser 50 noeuds et sa portée atteint une cinquantaine de kilomètres. Deux Black Shark ont, notamment, été tirées le 20 novembre 2004 au large de Lorient, lors des essais du sous-marin chilien O'Higgins, premier bâtiment du type Scorpène. Pour le moment, cette arme a été adoptée par l'Italie, le Portugal, le Chili et la Malaisie. La France va, quant à elle, se doter d'une version dérivée, appelée Future Torpille Lourde. La FTL équipera les six sous-marins nucléaires d'attaque du type Barracuda dont la tête de série, le Suffren, doit être livrée par DCNS en 2016. La FTL remplacera également les F17 Mod 2 sur les sous-marins stratégiques du type Le Triomphant. En tout, la marine prévoit d'acquérir 105 torpilles, le premier lot devant être commandé en 2008.
____________________________________

(*) DCNS, Thales et WASS ont inauguré la coopération le 16 mai 1991 avec le lancement du programme de torpille légère MU90, issue de la fusion du programme français Murène et du projet italien A290.

Naval Group (ex-DCNS)