Offshore
La faillite d'Harkand laisse un navire chez Vard

Actualité

La faillite d'Harkand laisse un navire chez Vard

Offshore

Encore une victime de la crise de l'offshore. La compagnie écossaise Harkand, spécialisée dans les travaux d'inspection et de maintenance à l'offshore, a été placée en redressement judiciaire il y a quelques jours. 148 emplois ont été supprimés au siège d'Aberdeen et les contrats d'affrètement des navires immédiatement terminés. Une nouvelle société, à périmètre beaucoup plus réduit, pourrait être créée à la suite de la procédure administrée par le cabinet Deloitte.

Harkand avait un navire IMR et de support de plongée  en finition au chantier Vard de Soviknes, en Norvège. Il devait être livré incessamment sous peu et pourrait ne jamais être réceptionné par son client. Vard indique que 20% du prix a déjà été payé, ce qui pourrait faciliter une éventuelle revente du navire. Le contrat initial, qui comportait une option et qui a été signé en décembre 2013, s'élevait à plus de 100 millions d'euros. 

Vard