Défense
La flotte chinoise étale sa puissance lors d'une grande revue navale

Actualité

La flotte chinoise étale sa puissance lors d'une grande revue navale

Défense

Des dizaines de bâtiments de guerre sont rassemblés aujourd'hui pour célébrer les soixante ans d'existence de la marine chinoise. A travers une impressionnante revue navale, la République Populaire de Chine compte bien montrer ses ambitions internationales et océaniques. En quelques années, la flotte chinoise s'est dotée de nouveaux navires, plus grands, plus puissants et à même de réaliser des missions de longue durée loin de leurs bases. Actuellement, plusieurs bâtiments chinois sont par exemple déployés au large de la Somalie dans des actions de lutte contre la piraterie.
Au début des années 90, la marine chinoise n'avait qu'une vocation régionale. Ses unités étaient souvent côtières et de petite taille. Désormais, elle aligne de grands destroyers et compte bien se doter, au cours de la prochaine décennie, de porte-avions. Avec plus de 800.000 tonnes de navires de guerre, la flotte chinoise est désormais la 3ème flotte du monde, derrière celle des Etats-Unis et de la Russie.
Elle dispose notamment de nouveaux sous-marins nucléaires lanceurs d'engins, la construction d'une force stratégique comprenant six SNLE étant prévue.
Dans cette perspective, la revue navale chinoise est un évènement majeur dans la région Asie-Pacifique. Elle réunira pendant cinq jours 29 délégations en provenance des nations parmi les plus influentes de la planète. Côté français, la frégate de surveillance Vendémiaire , basée à Nouméa, a accosté le 19 avril à Qingdao et participe aux festivités. L'amiral Jean-Louis Vichot, commandant supérieur des forces armées en Polynésie française et Commandant la zone maritime du Pacifique (COMSUP- ALPACI), s'est rendu en Chine à cette occasion pour représenter l'amiral Pierre-François Forissier, chef d'état major de la marine française.

Marine chinoise