Défense
La formation des EPE, un stage chez les commandos marine (3/5)

Actualité

La formation des EPE, un stage chez les commandos marine (3/5)

Défense
80 marins, issus d'une vingtaine de spécialités différentes et de 42 unités de la Marine nationale, ont été sélectionnés pour le stage de formation afin d'intégrer les équipes de protection embarquée (EPE) déployées à bord des thoniers aux Seychelles. 80 hommes, de la petite vingtaine à la quarantaine passée, du matelot au major, qui, pendant quinze jours, vont suivre un rythme intensif de formation, encadrés par des instructeurs issus du commando de Penfentenyo.

L'assemblée est attentive. Après les séances de tir de la veille, les stagiaires des futures équipes de protection embarquée sont rassemblées dans le foyer de la base des fusiliers-commandos pour une instruction santé. En une matinée, ils vont devoir assimiler les bases du secourisme de combat. "Piazou", l'officier commando responsable de la formation, et son adjoint observent les recrues et rien ne semble leur échapper. Certains jeunes stagiaires montrent des signes d'assoupissement. Bref et ferme rappel à l'ordre des instructeurs. Les jeunes marins gardent un silence impressionné, les instructeurs reprennent leurs carnets d'évaluation. « Ce n'est pas pour le plaisir que l'on fait ce genre de sortie », murmure Piazou. « Nous devons nous assurer qu'ils sont parfaitement attentifs. S'ils ne peuvent pas rester concentrés sur la durée, il est impossible de les envoyer sur un thonier, où ils devront montrer une vigilance de chaque instant, même s'il fait chaud ou s'il y a de la mer ».

(© : MARINE NATIONALE)
(© :
Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française