Vie Portuaire
La forme Joubert a accueilli son plus gros paquebot
ABONNÉS

Actualité

La forme Joubert a accueilli son plus gros paquebot

Vie Portuaire

Du Normandie en 1932 au Queen Mary 2 en 2017, en passant par le France en 1960, la forme Joubert a, depuis sa création, accueilli la plupart des plus gros paquebots construits à Saint-Nazaire. Et elle a battu un nouveau record avec le dernier-né des chantiers, le MSC Bellissima. A l'issue de ses essais mer, le navire, qui avait appareillé le 19 décembre du bassin C, où il était en achèvement depuis sa mise à l’eau en juin, est rentrer dimanche 23 décembre dans l’estuaire de la Loire. Il est directement passé par la forme-écluse, afin de rejoindre le quai d’armement du bassin de Penhoët.  L’opération d’entrée dans la forme Joubert, longue de 350 mètres pour une largeur de 50 mètres, fut millimétrée. Elle a d’ailleurs été minutieusement préparée par les pilotes de le Loire, qui se sont entrainés à cette manœuvre avec le commandant du navire sur le simulateur SPSA de Nantes.  

 

Le MSC Bellissima se préparant à entrer en forme Joubert (

Le MSC Bellissima se préparant à entrer en forme Joubert (©  CLEMENT MOUSSET)

 


 

Bien qu’il fallait faire attention à son bulbe, qui est avancé par rapport à son étrave, ainsi qu’à la vielle grue grise qui tutoyait les superstructures (et que le port projette d’ailleurs de démanteler), le problème n’était pas tant la longueur du MSC Bellissima (315.8 mètres). Des paquebots plus grands ont déjà fréquenté l’ouvrage. Ce fut le cas du MSC Fantasia (333 mètres) il y a 10 ans,  du Norwegian Epic (329 mètres) en 2010 et du Queen Mary 2 (345 mètres) lors de son retour à Saint-Nazaire dans le cadre de l’évènement The Bridge l’année dernière. La difficulté résidait surtout dans la largeur du nouveau mastodonte produit par les Chantiers de l’Atlantique. Elle atteint en effet 43 mètres, soit 4 de plus que les Fantasia, 2.5 de plus que le Norwegian Epic et 2 de plus que le QM2. Ce sera donc une manœuvre au « chausse-pied ».

 

Le Queen Mary 2 sortant de la forme Joubert en juin 2017 (

Le Queen Mary 2 sortant de la forme Joubert en juin 2017 (©  MER ET MARINE - VG)

 

 

Le Norwegian Epic dans la forme Joubert en 2010 (

Le Norwegian Epic dans la forme Joubert en 2010 (©  MER ET MARINE - KI)

 

Avec sa jauge de 167.600 GT, le MSC Bellissima décroche donc le titre de plus gros paquebot à être passé en forme Joubert, un titre détenu jusqu’ici par le Norwegian Epic (155.900 GT) qui y avait été mis en cale sèche sans rejoindre Penhoët, le QM2 (resté au bassin C lors de sa construction) arrivant juste après avec ses 148.000 GT. Et ce record pourrait bien être pulvérisé dans quelques années. En effet, après la série des Meraviglia à laquelle appartient le Bellissima (le premier de série était resté dans le bassin C jusqu’à sa livraison), il est envisagé de pouvoir accueillir à Penhoët les futurs mastodontes du projet World Class de MSC Cruises. Des paquebots de 333.3 mètres de long pour une largeur atteignant 47 mètres et une jauge de 205.700 GT livrables entre 2022 et 2026. Un gabarit qui laisse très peu de marges et pourrait contraindre à employer un dispositif d’accompagnement du navire dans sa manœuvre d’entrée dans la forme Joubert.

 

Vue des futurs paquebots du projet World Class de MSC Cruises (

Vue des futurs paquebots du projet World Class de MSC Cruises (©  CHANTIERS DE L'ATLANTIQUE)

 

polonais de saint nazaire