Défense
La FOST a réalisé sa 500ème patrouille

Actualité

La FOST a réalisé sa 500ème patrouille

Défense

La Force Océanique Stratégique a mené à bien, en juillet dernier, sa 500ème patrouille depuis sa création. C’est le 21 mars 1972 que Le Redoutable, premier sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) français, rentrait à Brest à l'issue de sa première patrouille, débutée le 28 janvier précédent. Depuis plus de 45 ans, la FOST assure en permanence la dissuasion nucléaire avec au moins un SNLE à la mer.

Après la génération des six Redoutable, ce sont aujourd’hui les quatre unités du type Triomphant qui sont en charge de cette mission. Mis en service entre 1996 et 2010, ces SNLE de 138 mètres de long pour plus de 14.000 tonnes en plongée embarquent 16 missiles balistiques M51, d’une portée d’environ 9000 kilomètres. Chaque missile peut emporter jusqu’à 6 têtes nucléaires océaniques (TNO).

Une nouvelle génération verra ensuite le jour dans le cadre du programme SNLE 3G, dont la construction de la tête de série doit débuter à partir de 2020 à Cherbourg en vue d’une mise en service au début des années 2030.

En plus de la FOST, la dissuasion nucléaire française est assurée par une composante aéroportée, avec les Forces aériennes stratégiques (FAS) de l’armée de l’Air et la Force aéronavale nucléaire (FANu) embarquée sur le porte-avions Charles-de-Gaulle. Leurs Rafale mettent en œuvre le missile ASMPA.

En tout, l’arsenal français totalise 300 têtes nucléaires, contre 500 dans les années 90.

- Voir notre article détaillé sur la force de dissuasion française

 

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française