Défense
La FOST tombera provisoirement à trois sous-marins en 2008

Actualité

La FOST tombera provisoirement à trois sous-marins en 2008

Défense

Pour la première fois depuis 1976, la Force Océanique Stratégique (FOST) ne devrait plus aligner que trois sous-marins nucléaires lanceurs d'engins en 2008. L'Inflexible, dernier SNLE du type Le Redoutable, sera en effet retiré du service actif lorsque s'achèvera la première indisponibilité périodique pour entretien et réparation (IPER) du Téméraire. Ce chantier, d'une durée de 21 mois, a débuté après la dernière patrouille du SNLE, en décembre 2005. Le Téméraire devrait donc retrouver son cycle opérationnel à l'automne prochain, permettant ainsi à FOST d'assurer sa mission de dissuasion nucléaire. Depuis la fin de la guerre froide et la réduction de la flotte de SNLE de 6 à 4 bâtiments, la Marine nationale dispose, en permanence, d'un submersible en patrouille. Un second navire doit, dans le même temps, être opérationnel, afin de prendre la mer en cas d'évolution du contexte stratégique.

Un SNLE en patrouille et un second prêt à appareiller

Actuellement, en dehors du Téméraire et de l'Inflexible, la FOST dispose du Triomphant, qui a achevé sa première IPER en 2005, et du Vigilant, entré en service en 2004. Malgré le désarmement de l'Inflexible, le retour du Téméraire permettra donc d'assurer une permanence « 1+1 », chaque sous-marin de nouvelle génération ne subissant une IPER que tous les 7 à 8 ans. En tenant compte des entretiens de moindre importance et des réparations ponctuelles, la force océanique stratégique doit, néanmoins, disposer de quatre SNLE pour en avoir toujours un à la mer et pouvoir en déployer un second. C'est pourquoi, en 2010, DCNS livrera le Terrible, quatrième et dernière unité du type Le Triomphant, mais aussi première à être dotée du nouveau missile balistique M 51.

Admis au service actif en 1985, l'Inflexible est le sixième bâtiment du type Redoutable. D'une longueur de 128 mètres pour un déplacement de 9000 tonnes en plongée, il est armé de 16 missiles M45. Chaque engin, disposant de 6 têtes de 150 kilotonnes, peut atteindre 6000 kilomètres. A son retrait du service (qui pourrait intervenir entre janvier et juillet), l'Inflexible rejoindra Cherbourg où, comme ses cinq prédécesseurs, sa chaufferie nucléaire sera démantelée.
______________________________________________

- Lire notre reportage sur l'IPER du Téméraire

- Voir la fiche technique de l'Inflexible

- Voir la fiche technique des SNLE du type Le Triomphant


Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française