Défense

Actualité

La France déploie son groupe de guerre des mines en océan Indien

Défense

35 ans après le déminage du canal de Suez (*), le groupe de guerre des mines va franchir la trouée de Lesseps afin de se rendre en océan Indien. Le GGDM est composé du bâtiment de soutien Loire, qui a appareillé de Brest le 13 janvier et a rejoint Toulon en fin de semaine dernière. Après une courte escale varoise, la Loire et le chasseur de mines brestois Croix du Sud ont mis le cap sur la Méditerranée orientale. Rejoints en cours de route par le chasseur de mines Verseau, les navires partent pour un déploiement de 130 jours. Cette mission sera ponctuée de nombreuses manoeuvres avec les marines alliés, notamment l'exercice multinational AMAN 09 et l'exercice franco-koweitien Pearl of the Seas. « Tous les 2 ans, une force de guerre des mines est déployée. Le groupe réalise des missions de reconnaissance des fonds dans la zone, sensible notamment en raison de l'importance du trafic maritime. Cette action contribue à assurer la liberté de circulation dans ces eaux et permet de sécuriser le transit du groupe aéronaval (GAN) ou amphibie », souligne la Marine nationale.


La Loire (© : MARINE NATIONALE)

Loire : Dernière mission avant désarmement

Entrée en service le 17 octobre 1967, la Loire effectue à cette occasion sa dernière mission en mer. À son retour à Brest en mai, le bateau préparera son désarmement. « Le BSM Loire est conçu et équipé pour le soutien des chasseurs de mines. Il est le dernier d'une série de cinq navires destinés, chacun selon une spécialisation très poussée, à assurer le maintien en conditions opérationnelles des différents bâtiments de la flotte ». A ce jour, aucun remplaçant n'est encore prévu pour succéder à la Loire, ce qui n'est pas sans poser problème. Le navire est, en effet, jugé quasiment indispensable pour pouvoir déployer loin de la métropole un groupe de chasseurs de mines. Outre ses fonctions de commandement et de ravitaillement, la Loire peut aussi, grâce à ses ateliers embarqués, réaliser des opérations de réparation et de maintenance sur les équipements des autres bateaux du GGDM.

Marine nationale