Défense
La France déploie un groupe de guerre des mines en océan Indien

Actualité

La France déploie un groupe de guerre des mines en océan Indien

Défense

Le bâtiment de commandement et de ravitaillement Var, ainsi que les chasseurs de mines Andromède et Croix du Sud, ont appareillé de Toulon pour mettre le cap sur l'océan Indien. Jusqu'à la mi-avril, ce groupe réalisera des missions de reconnaissance des fonds, notamment dans les détroits de Bab El Mandeb et d'Ormuz, qui comptent parmi les voies maritimes les plus empruntées au monde. « Y transitent par exemple une grande partie des approvisionnements français et européens en pétrole. Le déploiement contribue à sécuriser le transit de tous les navires les empruntant », explique la Marine nationale. Pour cette dernière, les mines sont une menace toujours d'actualité. « Elles impactent les opérations navales mais aussi le trafic commercial maritime international puisque 80% des échanges mondiaux s'effectuent par mer. Cette menace est très diversifiée car constituée d'un éventail très large de mines, de la plus sophistiquée à la plus basique, voire artisanale, les plus simples étant les plus répandues. La mine représente une arme de choix dans les conflits asymétriques grâce son très bon rapport coût/efficacité (une mine coûte quelques milliers de dollars et peut causer des dégâts de plusieurs centaines de millions de dollars). Cette efficacité est par ailleurs démultipliée par son aspect "aveugle", touchant aussi bien les belligérants que les navires neutres, ainsi que par la véritable psychose qu'elle peut créer désorganisant rapidement et durablement le trafic maritime ».
Pour protéger ses intérêts stratégiques et renforcer la coopération avec les pays riverains, la France déploie tous les deux ans un groupe de guerre des mines en océan Indien. En revanche, c'est la première fois qu'un BCR est au coeur du dispositif. Accueillant l'état-major de guerre des mines, le Var sert au ravitaillement et au soutien logistique des chasseurs. Auparavant, c'était le bâtiment de soutien mobile Loire qui était affecté à cette tâche, mais le BSM a été désarmé en 2009. Afin de conserver une capacité de déploiement loin de la métropole de son groupe de guerre des mines, la marine a donc opté pour recours à sa flotte de bâtiments de ravitaillement, concept validé l'an passé à l'issue de tests et d'exercices au large des côtes françaises.

 La Croix du Sud (© : MARINE NATIONALE)
La Croix du Sud (© : MARINE NATIONALE)

 L'Andromède (© : MARINE NATIONALE)
L'Andromède (© : MARINE NATIONALE)

 Le BCR Var (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le BCR Var (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française