Histoire Navale
La France et la Grande-Bretagne commémorent la bataille de Narvik

Actualité

La France et la Grande-Bretagne commémorent la bataille de Narvik

Histoire Navale

A l'occasion de l'exercice OTAN Cold Response, qui se déroule à partir d'aujourd'hui et jusqu'au 21 mars en Norvège, la France et la Grande-Bretagne commémorent le 72ème anniversaire de la bataille de Narvik. L'équipage de l'aviso Lieutenant de Vaisseau Lavallée, en escale dans le port norvégien, a participé, en compagnie de chasseurs alpins et légionnaires également engagés dans Cold Response, à une cérémonie en mémoire des soldats morts à Narvik il y a 72 ans. En avril 1940, un corps expéditionnaire franco-britannique avait, en effet, débarqué en Norvège afin de couper la route du fer à l'Allemagne nazie, qui avait au même moment lancé l'invasion de ce pays (opération Weserübung). Alors qu'en haute mer, plusieurs batailles navales opposèrent la Royal Navy et la Kriegsmarine, à Narvik, les combats furent particulièrement violents. Les Allemands s'emparèrent d'abord du port avec un groupe de 10 destroyers et des transports. Mais la flotte britannique intervient les 10 et 13 avril et les bâtiments allemands, pris au piège dans le fjord, sont détruits ou sabordés face à une force nettement supérieure, comptant notamment le cuirassé HMS Warspite (voir ci-dessous la vidéo d'époque des actualités britanniques). Les Alliés sont alors maîtres de Narvik et débarquent des troupes françaises, comprenant notamment d'une division de chasseurs alpins, d'une demi-brigade de la légion étrangère composée en grande partie de républicains espagnols, ainsi que des chasseurs polonais. En tout, plus de 24.000 hommes tiennent Narvik. La tête de pont ne pourra, toutefois, être maintenue face à la poussée des troupes allemandes, soutenues par la Luftwaffe. Alors que la bataille de France, lancée en mai 1940, tourne au désavantage des troupes tricolores, le corps expéditionnaire rembarque le 7 juin après de durs combats, au cours desquels les unités se sont largement illustrées.



Le cuirassé HMS Warspite (© : ROYAL NAVY)
Le cuirassé HMS Warspite (© : ROYAL NAVY)

Destroyer allemand coulé à Narvik (© : DROITS RESERVES)
Destroyer allemand coulé à Narvik (© : DROITS RESERVES)

Embarquement de soldats français pour la Norvège (© : MARINE NATIONALE)
Embarquement de soldats français pour la Norvège (© : MARINE NATIONALE)

On notera que, si la Royal Navy a fourni le gros des moyens navals, la Marine nationale fut également engagée dans la campagne de Norvège, avec le croiseur Emile Bertin (puis le Montcalm), les contre-torpilleurs Bison, Tartu, Chevalier Paul, Maillé-Brézé, Milan et Épervier, ainsi que les torpilleurs Brestois, Boulonnais et Foudroyant. S'y ajoutaient les croiseurs auxiliaires (navires marchands armés) El Djezaïr, El Mansour, El Kantara et Ville d'Oran, ainsi que les navires affectés au transport des troupes et du matériel (Ville d'Alger, Djenné, Flandre, Président Doumer, Chenonceaux, Mexique, Colombie, Amiénois, Saumur, Cap Blanc, Château Pavie, Saint Firmin, Brestois, Albert Leborgne, Paul Émile Javary, Saint Clair, Vulcain, Enseigne Maurice Préchac). Durant l'intervention, l'Emile Bertin a été endommagé par une bombe allemande, le contre-torpilleur Bison coulant quant à lui le 3 mai après avoir été atteint par l'aviation allemande.

Le croiseur Emile Bertin (© : MARINE NATIONALE)
Le croiseur Emile Bertin (© : MARINE NATIONALE)

Le contre-torpilleur Bison (© : MARINE NATIONALE)
Le contre-torpilleur Bison (© : MARINE NATIONALE)



Soixante-douze ans après la bataille de Narvik, une commémoration a donc été organisée en Norvège à l'occasion de Cold Response. Cet exercice de l'OTAN, le plus important en zone arctique, va rassembler d'importants moyens. La Royal Navy participe notamment avec le porte-hélicoptères d'assaut HMS Illustrious, le transport de chalands de débarquement HMS Bulwark et le destroyer HMS Liverpool. Ces manoeuvres feront aussi intervenir des bâtiments danois, néerlandais et suédois, ainsi que des troupes américaines et néerlandaises. La France participera quant à elle avec l'aviso Lieutenant de Vaisseau Lavallée ainsi qu'un groupe tactique de l'armée de Terre de près de 450 soldats provenant essentiellement de la 27ème brigade d'infanterie de montagne.

Le HMS Ilustrious dans les fjords norvégiens (© : ROYAL NAVY)
Le HMS Ilustrious dans les fjords norvégiens (© : ROYAL NAVY)

Manoeuvres britanniques en Norvège (© : ROYAL NAVY)
Manoeuvres britanniques en Norvège (© : ROYAL NAVY)

Manoeuvres britanniques en Norvège (© : ROYAL NAVY)
Manoeuvres britanniques en Norvège (© : ROYAL NAVY)

Le LV Lavallée (© : MARINE NATIONALE)
Le LV Lavallée (© : MARINE NATIONALE)

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française