Défense
La France et la Grande-Bretagne renforcent leur coopération dans le naval

Actualité

La France et la Grande-Bretagne renforcent leur coopération dans le naval

Défense

Le 2 novembre, lors du sommet franco-britannique de Londres, David Cameron et Nicolas Sarkozy ont annoncé un renforcement significatif de la coopération entre la Grande-Bretagne et la France en matière de défense. Et, dans cette perspective, le domaine naval joue un rôle très important. « Nous avons signé deux traités : l'un engage nos forces de premier rang à travailler plus étroitement que jamais et l'autre porte sur la coopération en matière de sûreté nucléaire. Le résultat, c'est que nos citoyens seront en plus grande sécurité, en plus grande sûreté et seront mieux protégés dans cette ère d'incertitude que nous connaissons. Cela nous aidera également à maintenir et renforcer nos défenses à un moment où l'austérité budgétaire est de mise », a expliqué le premier ministre britannique. Alors que la création d'une « force expéditionnaire interarmées commune » a été annoncée, la coopération des deux pays en matière de porte-avions est confirmée. La décision de Londres de doter le futur porte-avions de la Royal Navy de catapultes permet, en effet, une interopérabilité avec les Rafale et Hawkeye de l'aéronautique navale française. Et, à l'inverse, les avions prévus pour la Fleet Air Arm (pour le moment des F-35 C) pourront opérer sur le Charles de Gaulle et, s'il est cons

Marine nationale | Toute l’actualité de la marine française Royal Navy | Actualité des forces navales britanniques