Défense
La France fait une croix sur son quatrième BPC

Actualité

La France fait une croix sur son quatrième BPC

Défense

C’est l’une des surprises du nouveau Livre Blanc sur la Défense et la Sécurité nationale. Dans ses conclusions, le document fixe comme objectif, pour la Marine nationale, de disposer en 2025 de trois bâtiments de projection et de commandement. Cela fait un BPC de moins par rapport à la cible du précédent Livre Blanc, publié en 2008. Le quatrième BPC du type Mistral, prévu pour remplacer le dernier transport de chalands de débarquement français, le Siroco, ne sera donc pas construit.

La Marine nationale va devoir se contenter du Mistral et du Tonnerre, livrés en 2006 et 2007 par DCNS, ainsi que du Dixmude, construit par les chantiers STX France de Saint-Nazaire et mis en service en 2012.

Pour mémoire, ces grands bâtiments de 199 mètres de long et plus de 21.000 tonnes de déplacement en charge peuvent transporter jusqu’à 16 hélicoptères, ainsi que 450 hommes de troupe et 70 véhicules, débarqués au moyens de chalands de type CTM ou de catamarans rapide de type EDAR (un BPC peut abriter dans son radier 4 CTM, 2 EDAR ou 1 EDAR et 2 CTM). Les BPC peuvent aussi accueillir un état-major interarmées de 150 personnes et servir d’hôpitaux flottants.

Deux bâtiments de ce type ont été commandés par la Russie. Actuellement en construction à Saint-Nazaire, ils seront livrés en 2014 et 2015.

Marine nationale Naval Group (ex-DCNS) Chantiers de l'Atlantique (ex-STX France)