Défense
La France propose un accord de défense à la Grèce

Actualité

La France propose un accord de défense à la Grèce

Défense

Alors que DCNS espère toujours la vente de six frégates FREMM à la Grèce, la France a proposé un accord de défense et de sécurité entre les deux pays. Lors d'un déplacement à Athènes, Hervé Morin, ministre français de la Défense, a indiqué que l'accord pourrait être signé dans « quelques mois ».
Si le projet des frégates voit le jour, une construction en transfert de technologie est prévue. A ce titre, un accord de coopération a été signé en 2008 entre DCNS et le chantier grec Elefsis, installé près d'Athènes. Suivant le projet dévoilé l'an dernier, les deux industriels proposent à la marine hellénique des bâtiments directement dérivés des FREMM commandées par la Marine nationale (142 mètres, 6000 tonnes). Les frégates grecques, dont les capacités antiaériennes seraient renforcées, disposeraient selon les spécifications communiquées en 2008 de missiles Aster 30 (16), Mica VL (24), Scalp Naval (16), Exocet MM40 (8), d'une tourelle de 127mm et d'une artillerie légère, sans oublier deux tubes pour torpilles MU90.

Naval Group | Actualité industrie navale de défense