Science et Environnement
La France va demander un permis d'exploration des grands fonds en Atlantique

Actualité

La France va demander un permis d'exploration des grands fonds en Atlantique

Science et Environnement

Nathalie Kosciusko-Morizet, ministre de l'Ecologie, a annoncé que la France allait déposer une demande de permis d'exploration dans l'Atlantique auprès de l'Autorité des Grands Fonds Marins. Alors que certaines zones sont particulièrement riches en métaux de toute nature, certains pays, comme les Etats-Unis, la Russie et la Chine, se sont engagés dans un processus visant à exploiter ces richesses, des demandes ayant déjà été déposées. Alors qu'une campagne expérimentale très prometteuse a déjà été menée à Wallis et Futuna, territoire français du Pacifique, Paris entend ne pas rester en retrait du développement potentiel de nouveaux gisements de matières premières. « La France prend ainsi rang pour l'avenir... car l'exploration des grands fonds marins, c'est la nouvelle frontière du XXIème siècle... La France ne doit pas se permettre de rester en arrière, d'autant qu'elle dispose d'industriels compétents et d'une technologie adaptée », a souligné la ministre de l'Ecologie lors d'un discours prononcé à Dunkerque, durant les Assises de l'Economie maritime.
Le Cluster Maritime Français s'est réjouit de cette décision. Le CMF avait, en effet, beaucoup insisté pour que cette initiative soit prise et s'était déjà félicité que le premier ministre ait apporté une première réponse en affirmant, au Comité Interministériel de la Mer de juin dernier, que la France devait se doter d'une stratégie globale d'exploration des grands fonds, dans le respect des principes du développement durable.
Si le permis d'exploration est accordé à la France en Atlantique, la campagne sera menée par les moyens de l'Ifremer, un choix que soutient le Cluster Maritime Français : « C'est en effet le gage que tout sera fait par notre pays pour arriver ménager l'indispensable équilibre entre développement et durabilité, ce qui est l'un des fondements de l'action du CMF.

IFREMER