Science et Environnement

Fil info

La France va mettre progressivement fin à la captivité des dauphins et des orques

Ségolène Royal a créé la surprise en annonçant, samedi 6 mai,  la publication d’un nouvel arrêté qui réglemente les delphinariums pour, dit-elle, « lutter contre la maltraitance animale ». Concrètement, la France va mettre progressivement fin à la captivité des dauphins et des orques.

Ce nouvel arrêté remplace l’arrêté du 24 août 1981. Il a été mis au point avec les associations de protection de la nature et des animaux (Fondation 30 Millions d’Amis, Fondation Assistance aux Animaux, La Fondation Droit Animal, Ethique et Sciences, Robin des Bois, Réseau Cétacés, SPA, FNE, FNH, LPO, WWF), après une année d’expertise associant le Muséum national d’Histoire naturelle.

Les nouvelles règles sont les suivantes :

1. Augmentation d’au moins 150 % de la surface des bassins afin de permettre aux animaux de se soustraire à la proximité des visiteurs et à celle des autres animaux. Délai de mise en conformité : 3 ans.

2. Interdiction du chlore dans le traitement de l’eau.

3. Interdiction des contacts directs entre le public et les animaux ainsi que les immersions du public dans les bassins hébergeant des cétacés.

4. Interdictions de la reproduction, en captivité, des dauphins et des orques. En réponse à une question de l’association des parcs zoologiques, il précisé qu’aucune autre espèce n’est ou ne sera concernée par cette règle.

Source : Ministère de l'Environnement, de l'Energie et de la Mer